Affaires municipales et développement régional

Nouvelle convention collective pour les employés de la Ville de Carleton

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Hôtel de ville de Carleton-sur-Mer

Hôtel de ville de Carleton-sur-Mer Photo : Antoine Rivard-Déziel

Les employés de la Ville de Carleton-sur-Mer ont accepté l’entente de principe pour le renouvellement de leur convention collective.

Réunis en assemblée générale mardi dernier, les syndiqués affiliés à la CSN ont entériné la recommandation de leur comité de négociation d’accepter l’entente de principe intervenue avec la Ville.
 
La vingtaine d’employés aura droit à une augmentation salariale de 16,5 % sur 7 ans avec une rétroactivité à l’année 2009, ce qui représente en moyenne une hausse de 2,4 % par année. Les syndiqués réclamaient plutôt une augmentation de 3,5 % par année.
 
Ces derniers obtiennent une bonification de leurs avantages sociaux, notamment par l’ajout d’une journée de congé mobile annuelle et par la réduction des années de service requise pour obtenir une 4e semaine de vacances. Les employés de soir et de nuit obtiennent quant à eux une prime salariale.
 
Climat harmonieux et compromis
 
Le maire de Carleton-sur-Mer, Denis Henry, assure que les négociations se sont déroulées dans un climat de collaboration. «Personne n’en ressort déchiré. C’est gagnant-gagnant pour les deux parties», commente-t-il.
 
L’élu admet que la compétition féroce avec les entreprises dans les régions du Nord du Québec a forcé l’administration municipale à faire des compromis. «Avec le Plan Nord, on n’a pas le choix de faire des concessions pour garder des employés compétents. C’est difficile de rivaliser sur le plan salarial, mais on balance en offrant des avantages sociaux.»
 
Le porte-parole syndical qui représentait les employés à la table de négociation, Benoît Malenfant, considère aussi que l’entente est équitable pour les deux parties.
 
Rappelons que la vingtaine d’employés étaient sans contrat de travail depuis avril 2009. La nouvelle convention collective sera valide jusqu’en mai 2016. Celle-ci sera signée par les deux parties dans les prochaines semaines.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.