Santé, services sociaux et communautaire

Un nouveau scan à l'hôpital de Chandler

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Le radiologiste, Gilles Blouin, note que ce nouveau scan se démarque par sa vitesse d'exécution par rapport à l'ancien appareil.

Le radiologiste, Gilles Blouin, note que ce nouveau scan se démarque par sa vitesse d'exécution par rapport à l'ancien appareil. Photo : Thierry Haroun

CHANDLER — Le CSSS du Rocher-Percé a inauguré son tout nouveau scan lundi et les autorités médicales n'étaient pas peu fières d'en faire le lancement.

Le tomodensitomètre, mieux connu sous le nom de « scan », est en opération depuis le 29 septembre dernier. Acquis au coût de 1,2 M$, son financement a nécessité la contribution de plusieurs partenaires, soit 350 000 $ du CSSS du Rocher-Percé, 300 000 $ du ministère de la Santé, 150 000 $ de l'Agence de la Santé et des Services sociaux de la Gaspésie-les-Îles et 200 000 $ de la Fondation de l'hôpital de Chandler (dont 64 000 $ du Club des Lions International). Cet appareil de radiologie assisté par ordinateur permet d'examiner les organes par coupes transversales et de diagnostiquer les pathologies avec une très grande précision. On y a recours par exemple à la suite de traumatismes graves, d'accidents vasculaires cérébraux ou encore dans des cas de cancer. Ce scan dernier cri, qui a une vie utile d'environ 10 ans, remplace l'ancien tomodensitomètre qui était en service de 2003. En 2013-2014, 4078 patients en ont bénéficié.

« L'achat de cet équipement est une priorité qui avait été d'ailleurs proposée par nos chefs de départements. Nous avons fait un montage financier avec la collaboration de plusieurs partenaires. Et maintenant, nous avons un scan à la fine pointe de la technologie. C'est un pas de plus pour dispenser un service de qualité à notre population et également à d'autres hôpitaux comme Maria et Gaspé », a déclaré la directrice du CSSS, Chantale Duguay, qui lors de son allocution a lancé une flèche au ministre la Santé, Gaétan Barrette, sans le nommer. « Le CSSS est fier de cette réalisation. Et soyez assurés que ce n'est pas (le projet de) loi 10 qui va faire en sorte que le CSSS du Rocher-Percé ne continuera pas sur cette belle lancée! »

Le radiologiste, Gilles Blouin, a tenu à préciser que ce nouvel appareil se démarque de l'ancien par « sa vitesse (d'exécution), ses programmes intégrés, ses algorithmes intégrés qui diminuent la radiation. D'ailleurs, pour les enfants on a une diminution de la radiation qui est automatiquement appliquée. Ce scan peut par ailleurs aller chercher des coupes aussi petites que 0,3 mm. Ce qui nous permet de faire des reconstructions et de voir les coronaires. Il sert aussi à faire de la colonoscopie virtuelle ou encore de l'angioscan ».

De son côté, la préfète, Diane Lebouthillier, se dit « particulièrement fière du CSSS qui a réussi à équilibrer son budget depuis 11 ans et qui poursuit son développement en répondant aux besoins de la population. Et l'acquisition de cet équipement en est un exemple. Une acquisition qui a reçu la collaboration de plusieurs partenaires, il faut le souligner. On arrive à faire des miracles malgré la situation économique difficile de notre milieu ». Enfin, le président du conseil d'administration du CSSS et de la Fondation, Philippe Berger, a tenu à féliciter tous ceux et celles qui ont permis de mener ce projet à bon port.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.