Nouveau président d'Orbite : Environnement Vert Plus est inquiet

Par Johanne Fournier, journaliste, graffici.ca
Environnement Vert Plus est inquiet des résidus après être passés par le processus d'acidification et par la question des boues rouges d'aluminerie reliées au procédé d'Orbite.

Environnement Vert Plus est inquiet des résidus après être passés par le processus d'acidification et par la question des boues rouges d'aluminerie reliées au procédé d'Orbite. Photo : Johanne Fournier

CAP-CHAT – Environnement Vert Plus exprime des inquiétudes par rapport à la nomination de Glenn Kelly à la présidence d'Orbite Aluminae, qui exploite un gisement d'argile alumineuse et une usine en Gaspésie.

« J'ai des inquiétudes par rapport à Glenn Kelly parce qu'il a été parachuté comme étant un sauveur, exprime le président d'Environnement Vert Plus, Bilbo Cyr. Il se ramasse à la tête de ce projet-là au moment où les élections s'en viennent et qu'on peut présumer qu'il va mouiller de l'argent sur ce projet-là. »

Le porte-parole du mouvement écologiste gaspésien n'est pas non plus rassuré que le nouveau président d'Orbite ait travaillé pour Chevron Canada Resources et Rabaska. « C'est un habitué des gros projets qui ne marchent pas tout le temps, mais qui engouffrent énormément de capital, soutient-il. On n'a qu'à penser quand il est passé à Rabaska. Ça a laissé des traces. »

Autres inquiétudes

Bilbo Cyr rappelle également que le projet d'extraction et de transformation de l'argile alumineuse d'Orbite n'a pas fait l'objet d'une révision publique indépendante. « La compagnie dit qu'elle ne dépasse pas 7 000 tonnes par jour, explique-t-il. C'est une moyenne annualisée et les chiffres sont fournis par la compagnie. C'est comme demander au renard d'aller compter les poules et de lui demander s'il en manque. »

L'environnementaliste ne s'en prend pas au type de prélèvement effectué par la minière, mais plutôt aux résidus après être passés par le processus d'acidification. Il précise que l'usine d'Orbite rejette ses égouts dans ceux de Cap-Chat qui se déversent directement dans le fleuve.

Le président d'Environnement Vert Plus est tout aussi préoccupé par la question des boues rouges d'aluminerie reliées au procédé d'Orbite. « On comprend pas trop de quelle façon ça va se faire, déplore M. Cyr. S'ils s'en vont traiter in situ, c'est une affaire. Mais si l'usine de Cap-Chat devient le centre de traitement des boues rouges des alumineries de la Côte-Nord, c'est une autre affaire. »

L'organisme exprime aussi certaines réserves par rapport à l'implication de l'entreprise russe Rusal avec qui Orbite a signé une entente. « L'activité minière en Sibérie, où est concentré le gros des activités de Rusal, n'est pas vraiment un exemple du point de vue environnemental », avance Bilbo Cyr. De plus, celui-ci rappelle que la compagnie Glencore, qui s'est engagée à acheter toute la production d'Orbite, fait partie du consortium chapeauté par Rusal.

9 commentaires

Bilbo Cyr a écrit le 1 mars 2014

...au moment où les élections s'en viennent et qu'on peut présumer qu'il va mouiller de l'argent sur ce projet-là... Ca fait trois projets extractifs en Gaspésie qui sont soustraits au BAPE et financés avec de l'argent public, sans que la population n'aie droit à autre chose qu'a des exercices de marketing et au silence complice de nos élus qui achètent des votes en fermant les yeux sur l'impact.

Marianne st-onge a écrit le 27 février 2014

Je remarque de plus en plus que certains commentateurs "rouges" auraient intérêt a revoir leurs argumentaires pour s'assurer une certaine crédibilité avant de prétendre en enlever aux "verts". Leur principal argument, "l'appel à la majorité" laisse entendre qu'une position est juste parce qu'elle est partagée par la plupart des personnes. Pourtant, la majorité n'a pas toujours raison. C'est aussi le cas de l'appel a la réputation que tant de gens, dont l'honorable première ministre, utilise dans le cas de la Cimenterie de Port Daniel en faisant référence au groupe Beaudier qui semble immunisé contre l'erreur... L’argument d'autorité consiste à invoquer une autorité lors d'une argumentation, en accordant de la valeur à un propos en fonction de son origine plutôt que de son contenu... Méfiez vous que les volée de bois vert que vous lancez aux autres ne vous tombent pas sur les pieds...

Albert Picard a écrit le 26 février 2014

Que risquez-vous Paul si vous pensez comme 99% de la population ?

Paul Haché a écrit le 26 février 2014

Je sais que Graffici aime beaucoup les "verts" et leur donne une méchante belle tribune, mais je trouve un peu ambitionné de vouloir "museler" une personne qui pense comme 99% de la population et qui vient donner son opinion pour démontrer qu'il n'y a pas juste des "pas-pour" en Gaspésie. J'en conviens, je ne respecte pas la condition pour mon nom, mais je respecte quand même toutes les autres.... Et si je m'appelais « Majorité qui essaie d'être moins silencieuse mais qui a pas envie que son nom coure partout » ?

Benoit Trépanier a écrit le 26 février 2014

Bonjour Paul. Il faut vous identifier avec votre nom au complet. Merci de respecter notre politique de publication.

Dany Brown a écrit le 25 février 2014

Beaucoup plus que le chômage et l'aide social Albert, et j'espère que t'as as de cellulaire ni d'écran plat ni d'appareil informatique parce que ça prend des terres rares pour les fabriquer

Albert Picard a écrit le 25 février 2014

Combien et quel genre d'emplois, et à quels salaires m. Brown? Qui transformera les produits tirés des terres rares et où cela se fera-t-il?

Paul a écrit le 25 février 2014

De quoi il se mèle LE Bildo ??? Dany Brown, je suis entièrement d'accord avec toi : à crier au Loup à chaque occasion, on perd toute crédibilité... Si au moins il présentait des idées positives sur le déveleppement de notre Gaspésie. On ne peut pas faire de Ciment, ça pollue l'air ; on ne peut pas exploiter de pétrole, ça pollue l'eau ; on ne peut pas exploiter l'alumine parce qu'il aime pas le nouveau président ; on ne peut pas exploiter de parc éolien parce que ça dérange les oiseaux ; on ne peut pas élever de boeuf parce que les pets de vaches font des gaz à effet de serre, on ne peu pas faire la chasse au phoque parce que Brigitte dit non--------- De quoi allons nous vivre ? Notre région est déjà hypothèqué avec plus de 50 % de la population qui vit sur les transferts (aide social, chômage, rentes, etc.)

Dany Brown a écrit le 25 février 2014

Excusez moi Graffici, mais Environnement Vert Plus qui s'inquiète, c'est pas vraiment une nouvelle. Glen Kelly a des contact avec des entreprises Russes ou Chinoises ou de n'importe ou dans le monde, on est dans l'air de la mondialisation que je sache!. C'est un Québécois et une personne qualifiée. Orbite va offrir des emplois de hautes technologies, biens rémunérés ici en Gaspésie, c'est tant mieux. Traiter les boues rouge qui croupissent et menacent l'environnement du Fjord du Saguenay, est une bonne nouvelle. Quant aux résidus je ne crois pas que le MEQ, va laisser faire n'importe quoi. À toujours crier au loup on perd de la crédibilité. Se tenir informé d'accord et agir en conséquence d'accord. Mais il faut cesser de prendre toujours les grandes entreprises pour des voyoux.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.