Politique

Le nouveau pacte rural est une bonne nouvelle selon Allen Cormier

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
Le ministre délégué aux régions et député de Gaspé, Gaétan Lelièvre, accompagné entre autres de la première ministre Pauline Marois, lors de la présentation du pacte rural, jeudi, à l'Assemblée nationale.

Le ministre délégué aux régions et député de Gaspé, Gaétan Lelièvre, accompagné entre autres de la première ministre Pauline Marois, lors de la présentation du pacte rural, jeudi, à l'Assemblée nationale. Photo : Gracieuseté : MAMROT

GASPÉ – Québec a dévoilé jeudi dernier son nouveau pacte rural avec une enveloppe de 470 millions de dollars sur 10 ans, une nouvelle bien accueillie par le préfet de la MRC de la Haute-Gaspésie, Allen Cormier.

De ce montant, 340 millions $ vont au renouvèlement des pactes ruraux, 63,5 millions $ s'ajoutent pour des « pactes plus » qui permettront aux MRC de s'investir à plus long terme, et 49 millions $ seront utilisés pour renforcer le réseau des agents de développement rural.

« Fruit de nombreuses réflexions et consultations, cette politique repose sur un élément distinctif, soit la capacité des milieux ruraux à travailler sur une base intersectorielle. Cette nouvelle façon de faire est déterminante pour l’occupation du territoire et la ruralité au Québec », déclare le ministre délégué aux Régions et ministre responsable de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Gaétan Lelièvre.
Un nouveau pacte bien accueilli
Le préfet de la Haute-Gaspésie, qui était présent à Québec pour le dévoilement de ce nouveau pacte, se réjouit de cette annonce : « Je pense que c'est une majoration de 20 % par rapport au pacte précédent », indique Allen Cormier.
Selon lui, le fait que le pacte aura une durée de 10 ans permettra de doter les régions d'une vision à long terme. « En Haute-Gaspésie, le pacte va permettre d'embaucher un deuxième agent de développement rural », illustre M. Cormier.
Le « pacte plus » permettra à la MRC de recevoir 75 000 $ supplémentaires par année. Ainsi, la nouvelle entente augmentera l'enveloppe du pacte rural à environ 600 000 $ par année pour le développement de la Haute-Gaspésie.
« Ça me permet de dire que le gouvernement a confiance aux régions pour le développement de projets », souligne M. Cormier.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.