Un nouveau journal à Val-d’Espoir

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
La petite communauté de 400 âmes, Val-d’Espoir, près de Percé, a maintenant son journal communautaire, La Flammèche.

La petite communauté de 400 âmes, Val-d’Espoir, près de Percé, a maintenant son journal communautaire, La Flammèche. Photo : Courtoisie

La petite communauté de 400 âmes, Val-d’Espoir, près de Percé, a maintenant son journal communautaire, La Flammèche.

Le premier numéro de ce mensuel a été distribué à tous les habitants plus tôt dans le mois de décembre.

L’instigatrice du projet, Clémence Bourget, explique que l’idée de créer un journal lui trottait dans la tête depuis un an et demi. «À mon retour ici, j’ai constaté un nouveau souffle. Je voyais que les gens étaient stimulés à faire des projets. Alors, je me suis dit qu’il serait intéressant de produire un journal pour réunir toute cette belle énergie», raconte-t-elle.

Mme Bourget, qui agit à titre de rédactrice en chef, a donc réuni une dizaine de bénévoles pour mettre en place le projet. «Je suis surprise de l’engouement que ça provoque. Ça prouve que les gens avaient besoin d’un journal dans lequel ils se reconnaissent», estime-t-elle. Elle espère que la nouvelle publication deviendra le «lieu de rencontre» pour les 400 habitants de Val-d’Espoir.

Proche des gens

La rédactrice en chef explique que La Flammèche se veut un journal hyperlocal, c’est-à-dire qu’il traite de sujets très pointus, près des gens de la communauté. «Les gens veulent savoir ce qui se passe chez eux.»

Le contenu du mensuel est exclusivement livré sous forme de brèves et aucun article long ne s’y retrouve. Pour le moment, il est imprimé de façon artisanale et distribué dans tous les foyers par une équipe de bénévoles.

Financement

Des projets de journaux communautaires ont déjà été tentés par le passé à Val-d’Espoir. Faute d’argent et de structure, leur durée de vie a cependant été très courte. Cette fois, Mme Bourget souhaite éviter cette situation pour au moins un an. «Pour le moment, grâce à une collecte de fonds dans le village et certains commanditaires, la publication du mois de janvier est assurée. Ensuite, j’ai bon espoir qu’on trouve des sous pour une année.»

L’équipe du journal a déjà trouvé écho chez les élus, alors que la préfète de la MRC du Rocher-Percé, Diane Lebouthillier, leur a acheminé une lettre de félicitations. «On est certains qu’on sera appuyés par différentes instances», ajoute la rédactrice en chef.

Grâce à l’implication d’un enseignant en informatique originaire de Val-d’Espoir, La Flammèche aura bientôt son site Web. Ce dernier a offert gratuitement son temps pour donner une visibilité à la jeune publication sur la Toile.

8 commentaires

Yves Anderson a écrit le 31 décembre 2011

Un gros bravo, notre communauté qui depuis des années a su trouver les moyens de garder la flamme présente dans leur recherche de garder notre village vivant contre vent et marrée. De plus les nouveaux arrivant ou retour de nos confrères et consoeurs dans notre belle Gaspésie amène un souffle nouveau. Il me tard de revenir dans mon coin de pays et d'essayer de participer au merveilleux projet qui sont tous si enivrant , nous qui sommes loin cela nous prend au tripe à voir tous se renouveau qui se passe , encore BRAVO à tous et au plaisir de vous voir très bientôt.

Clémence Bourget, rédactrice en chef a écrit le 31 décembre 2011

Mme Duguay, La Flammèche est sur Facebbok/LaFlammeche et elle aura bientôt son site Web. M. Réhel, vous êtes le bienvenu dans l'équipe de La Flammèche si vous pensez pouvoir prendre une tâche à distance.

Augustin Réhel a écrit le 30 décembre 2011

En 1995, j'ai pris la décision de quitter la direction des écoles pour revenir à l'enseignement, et mon choix s'est arrêté sur Val d'Espoir. Si je tiens compte des belles années d'enseignement dans mon village natal, Val d'Espoir est mon 2e coup de coeur. Les gens de Val d'Espoir sont uniques. Dynamiques, pleins d'initiative, besogneux, ils savent mettre de côté leurs différences, et s'épauler dans tout ce qu'ils entreprennent. Voilà la recette gagnante de la réussite, de leur réusite. Une idée, une flammèche, et la vie se revêt des couleurs de l'arc-en-ciel à Val d'Espoir. Longue vie à votre journal local, et, si je puis vous être de quelque contribution, n'hésitez pas à me faire signe.

Sylvaine Duguay a écrit le 29 décembre 2011

J'ai vécu les six premières années de ma vie à Val d'Espoir. Depuis Notre-Dame-du-Mont-Carmel, je serais très intéressée à vous suivre sur le web. Via Twitter, pourquoi pas ? Bonne chance avec votre journal.

Clémence Bourget, rédactrice en chef a écrit le 29 décembre 2011

À MMes Lebouthilier, Tremblay et à M. Lantin, Déjà à la toute première rencontre du démarrage du journal de village qu'on tenait à la bibliothèque, un résident venu emprunter des livres a entendu notre conversation; il nous a remis un montant d'argent pour publier le 1er no. Ce qui a créé un effet domino chez les Val d'Espoirois, car plus d'un villageois a sorti des sous de son portefeuille pour s'assurer que le journal soit bien imprimé. Le feu est allumé. Ce que je souhaite, c'est de transférer, dans un an, ce modèle à d'autres villages gaspésiens. Car c'est en se miroitant dans un journal de village que nous nous rendons compte de nos forces.

Madeleine Tremblay a écrit le 27 décembre 2011

Wow! quelle bonne nouvellle , un belle initiative que je reconnais chez les gens de Val Val d'Espoir. Bravo à toute l'équipe de la Fammèche ! PS Je suis aussi très contente des produits Devas : 100 % naturel et faitaussi à Val d' Espoir :) et qu'on peut se procurer dans la Baie des Chaleurs

Hugues Lantin a écrit le 27 décembre 2011

Belle initiative ! La communication permet de faire circuler l'information dans le milieu et en même temps créer une dynamique positive: les gens se parlent, expriment leurs problèmes, apportent des idées ce qui favorise une synergie finissant par produire des actions concrètes. Solidarité, petits projets et communication: une recette gagnante. La flammèche finira par produire un gros feu . Bravo !

diane lebouthillier a écrit le 27 décembre 2011

OH que oui, j'ai félicité les gens de Val D'Espoir pour leur initiative. Une population solidaire, dynamique, créative qui a adopté comme fonctionnement le mode solution. Une communauté qui regarde par en avant et qui s'implique activement au développement de son milieu. La persévérance que vous démontrez est LA recette gagnante.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.