Politique

Normandeau : l’association libérale dans Bonaventure réagit

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
L’ancienne vice-première ministre du Québec et ex-députée de Bonaventure, Nathalie Normandeau.

L’ancienne vice-première ministre du Québec et ex-députée de Bonaventure, Nathalie Normandeau. Photo : Antoine Rivard-Déziel

L’association libérale dans Bonaventure réagit prudemment au témoignage de l’ex-entrepreneur Lino Zambito à la commission Charbonneau, qui a éclaboussé les libéraux et Nathalie Normandeau.

«Ce ne sont que des allégations. Tout reste encore à confirmer. Nous ne perdons pas confiance en Mme Normandeau et elle peut compter sur notre appui à 100%. Il faut garder en tête tout ce qu’elle a fait pour la circonscription et la Gaspésie», a déclaré le président de l’association, Fabrice Bourque, lorsque rejoint par téléphone mercredi matin. 

Rappelons que dans un témoignage prononcé jeudi dernier sous ordonnance de non-publication devant la commission Charbonneau, et qui a été partiellement levée depuis, M. Zambito a déclaré avoir organisé en 2008 une activité de financement en l’honneur de l’ancienne vice-première ministre du Québec et ex-députée de Bonaventure.

L’ex-entrepreneur a affirmé que cette activité de financement a rapporté 110 000 $ au Parti libéral et que cette somme provenait de contributions illégales qui ont été versées en grande partie par des firmes d’ingénierie qui ont utilisé des prêtes-noms.

Le témoin-vedette a par ailleurs raconté de quelle façon il a réussi à s’introduire dans l’entourage de Mme Normandeau en 2007-2008.

Il a mentionné avoir multiplié les présences dans des activités de financement et avoir offert à Mme Normandeau une loge d’entreprise au Centre Bell pour un spectacle de Céline Dion. M. Zambito a aussi envoyé 40 roses à l’ex-députée de Bonaventure pour souligner son quarantième anniversaire.

Alors qu’il a travaillé de près avec Mme Normandeau au cours des dernières années, le président de l’association libérale dans Bonaventure souligne qu’il n’a jamais été témoin d’activité de financement illégale dans la circonscription. «On n’a pas eu ces problèmes-là ici. Il est possible que ça se fasse à Montréal, mais je n’ai jamais eu connaissance de ces pratiques dans la région», a-t-il déclaré. 

1 commentaire

Laurent Bellemare a écrit le 5 juillet 2016

Je voudras avoir le numéro de téléphone et l`adresse des amis de Mme Normandeau. Je voudrais envoyer de l`argent pour lui aider à son procès.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.