Développement économique et exportation

Le nombre de chômeurs demeure élevé en août

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
Il y a pratiquement autant de personnes au travail en août 2013, comparativement à la même période, l’an dernier.

Il y a pratiquement autant de personnes au travail en août 2013, comparativement à la même période, l’an dernier. Photo : Nelson Sergerie

GASPÉ – Même si le nombre de chômeurs est en baisse en août comparativement à juillet, il reste que la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine compte 1300 prestataires de l’assurance-emploi supplémentaires le mois dernier comparativement à la même période, l’an dernier.

Le taux de chômage était de 12,3 % en août, contre 14,0 % en juillet. Il était de 9,6 % en août 2012.

Dans les données publiées vendredi par Statistique Canada, on dénombrait 5600 chômeurs le mois dernier, en baisse par rapport au 6300 de juillet, mais en forte hausse comparativement aux 4300 que l’agence fédérale recensait en août 2012.

Plus de gens cherchent un emploi

Un total de 40 200 personnes occupaient un emploi le mois dernier, pratiquement stationnaire comparativement au 40 400 pour la même période, l’an dernier.

La variation importante du nombre de chômeurs et du taux de chômage s’explique par une augmentation de 1100 personnes à la recherche active d’un emploi - la population active - qui s’établissait à 45 700 en août. Il faut remonter précisément deux ans en arrière pour trouver un nombre équivalent : 46 900 personnes étaient actives en août 2011.

Le mois dernier, 33 800 personnes occupaient un poste à temps plein (+2000 par rapport à juillet) et 6300 travailleurs œuvraient à temps partiel (-600 par rapport à juillet).

Canada et Québec

Au Canada, l'emploi a progressé de 59 000 en août, principalement dans le travail à temps partiel, et le taux de chômage a diminué de 0,1 point de pourcentage pour s'établir à 7,1 %.

Au Québec, l'emploi a peu varié, mais le taux de chômage a baissé de 0,3 point de pourcentage pour se fixer à 7,9 % en août, à la suite d'une baisse du nombre de personnes à la recherche de travail. Par rapport à 12 mois plus tôt, l'emploi était presque inchangé, les hausses des cinq premiers mois ayant été neutralisées par les baisses survenues récemment. 

1 commentaire

Gaston Langlais a écrit le 8 septembre 2013

Bon dimanche, C’est la façon de calculer le taux de chômage qui n’est pas adéquat. Ainsi, un prestataire d’assurance-emploi qui n’est pas à la recherche active d’un emploi n’est pas considéré comme un chômeur, Le même raisonnement s'applique aux prestataires de bien-être social. Les résultats publiés ne sont pas très utiles dans les circonstances. Cette méthode d'évaluation fait dire à ceux qui font de savants calculs que le taux de chômage en Gaspésie est de 14% alors qu’en réalité il s’élève à 35%. C’est le taux d’inactivité de la main d’œuvre en mesure de travailler qui est pertinent. Le reste c’est de la foutaise. La nouvelle politique des Conservateurs qui obligent les travailleurs saisonniers à se chercher activement un emploi qu’ils ne trouveront jamais aura pour effet de faire augmenter quelque peu le taux de chômage chez-nous. Afin d'obtenir des données plus fiables, il faut multiplier par environ 2.5 le taux de chômage publié ici. Gaston Langlais - Gaspé.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.