Nez rouge : plus de 2000 raccompagnements en Gaspésie

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Les bénévoles de l’Opération Nez rouge de Chandler étaient de retour sur les routes pour une deuxième année consécutive.

Les bénévoles de l’Opération Nez rouge de Chandler étaient de retour sur les routes pour une deuxième année consécutive. Photo : Photo tirée de Facebook

Les quatre centrales de l’Opération Nez rouge de la Gaspésie ont effectué 2021 raccompagnements entre le 30 novembre et le 31 décembre. Comme l’an dernier, c’est la centrale de Paspébiac qui arrive bonne première avec 720 raccompagnements. 

Cette dernière est suivie par celle de Gaspé, qui avec ses centrales de Rivière-au-Renard et de Gaspé, a comptabilisé 547 raccompagnements.

À Chandler, où le service était offert pour une deuxième année consécutive après une absence de six ans, les bénévoles ont répondu à 392 requêtes. Enfin, la centrale de Bonaventure arrive dernière avec 362 raccompagnements.

L’an dernier, les centrales de la Gaspésie avaient effectué 2024 raccompagnements. Mais il importe de noter que la centrale de Carleton-sur-Mer était en service, contrairement à cette année.

La directrice des communications de l’Opération Nez rouge, Aurélie Levy, qualifie de «belle» la campagne de son organisation en Gaspésie. «Nous avons des équipes très dynamiques et en constante progression sur le terrain. Je pense notamment à Paspébiac, où l’Opération Nez rouge fonctionne très bien. C’est encourageant pour les années à venir», dit-elle, rappelant du même souffle que l’objectif de Nez rouge n’est pas de battre des records de raccompagnements, mais plutôt de faire entendre son message de sécurité routière.

Pas de service dans plusieurs secteurs

Si la population de Chandler, Bonaventure, Gaspé et Paspébiac peut compter sur des centrales de l’Opération Nez rouge, le service n’était toujours pas offert cette année en Haute-Gaspésie, où aucun organisme n’a pris en charge la coordination d’une centrale.

La population de Carleton-sur-Mer a aussi dû se passer du service de raccompagnement en 2012 en raison du désengagement de son maître d’œuvre habituel, la Maison des jeunes. «La porte est grande ouverte de notre côté pour Carleton et pour la Haute-Gaspésie. Si des organismes reliés à la jeunesse sont intéressés à prendre en charge les opérations dans ces secteurs, ils peuvent nous contacter», souligne la directrice des communications Aurélie Levy.

À Bonaventure et à Paspébiac, les profits de la campagne ont été versés aux maisons des jeunes, qui agissent comme maître d’œuvre. À Chandler, l’argent amassé a été remis à la Polyvalente Mgr-Sévigny pour ses activités sportives. Enfin, à Gaspé, les dons amassés ont été versés au Club Lions de Gaspé.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.