Politique

Murdochville : 38 millions $ pour refaire les infrastructures

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
Les citoyens de Murdochville connaîtront l'ensemble des coûts pour mettre à jour les infrastructures municipales.

Les citoyens de Murdochville connaîtront l'ensemble des coûts pour mettre à jour les infrastructures municipales. Photo : Geneviève Gélinas

MURDOCHVILLE – Le coût des travaux pour remettre en état les infrastructures de Murdochville est évalué à 38 millions de dollars, selon ce qu'a appris GRAFFICI.CA.

Selon une source digne de foi, c'est l'évaluation faite par la firme BPR qui avait reçu le mandat d'évaluer les coûts de mise à niveau des réseaux d'infrastructures comme l'aqueduc, les égouts, l'aréna, le centre de ski et l'hôtel de ville, notamment.

La mairesse, Délisca Ritchie Roussy, refuse de confirmer le montant de 38 millions, indiquant qu'elle présentera le document en assemblée publique ce soir.

«Avec toutes les responsabilités que l'on doit assumer, les municipalités doivent se mettre aux normes au niveau de l'eau potable et de la sécurité incendie», dit Mme Roussy.

Les infrastructures de Murdochville ont 60 ans et ont besoin de travaux majeurs.

Subvention de Québec

Murdochville demandera le maximum de subventions gouvernementales afin de réaliser les travaux.

«Aujourd'hui, Québec demande une contribution municipale de 25 à 30 %, mais nous, on est capable de payer que 5%. Ça s’est déjà fait. C'est ce qu'on demande», précise Mme Roussy.

Mais elle souligne que les contribuables devront faire des efforts : «Il faut voir les choses de façon réaliste», dit la mairesse.

Le compte de taxe moyen à Murdochville est d'environ 1800 $. «Si on peut ne pas augmenter le compte de taxe davantage que le coût de la vie, ce serait bien», dit-elle.

Mme Roussy indique que compte tenu que les investissements se feront sur une période de 15 à 20 ans, «ce sera pas si pire. On est capable de gérer ça».

Selon nos informations, l'effort de la municipalité pourrait être de l'ordre de 4 millions de dollars.

L'étude a été déposée au gouvernement qui aurait eu «une écoute attentive», selon Mme Roussy.

Elle ne s'attend pas à une réponse rapide de la part des autorités provinciales.

4 commentaires

Gaston Poirier a écrit le 3 juin 2013

Pelletier : je te conseille de plaider pour la fermeture de TA ville : Laval est sous tutelle! On devrait peser sur RESET à Laval et recommencer à zéro là-bas. Bref, règle tes problèmes chez vous et ensuite tu viendras nous aider à solutionner nos problèmes. Y a des gens, du vrai monde, qui vit à Murdochville. Y a des entreprises qui y vivent... et y a encore de la prospection minière qui s'y fait (on jase, là!). C'est à la population de décider de son sort, alors laissons-les décider!

Jean-Francois Samuel a écrit le 31 mai 2013

Ça revient à 47500$ par tête de pipe (800 personnes en 2012). C'est pas les taxes municipales et les impôts sur le revenu qui vont couvrir ça. Étant donné qu'il n'y a pas ici de question d'occupation du territoire comme dans le nord du Québec ou la Basse côte nord c'est le temps de fermer ce village. Du ski-doo, du 4 roues, du ski,de la chasse et de la pêche ça se pratique ailleurs en Gaspésie. L'entretien des éoliennes se fera à partir de Gaspé ou de Grande-Vallée.

Stéphane Leblanc a écrit le 30 mai 2013

Quelle avenir peut avoir une municipalité quand elle a un compte de taxe moyen de 1800$ sur des maisons qui valent rien?? faut etre réaliste, Murdochville n'est plus ce quelle était autrefois et je pense quelle ne le sera plus jamais aussi. Elle aurait du etre fermé quand fut le temps. 38 millions pour réparer des infrastuctures pour une municipalité de moins de 1000 habitants, c'est du luxe.

Jean-Francois Samuel a écrit le 30 mai 2013

Ça reviens cher de la tête de pipe ça....

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.