La MRC du Rocher-Percé craint l’abolition d’un programme d'aide

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Diane Lebouthillier craint l'abolition du Programme d’aide financière aux MRC.

Diane Lebouthillier craint l'abolition du Programme d’aide financière aux MRC. Photo : Thierry Haroun

Les élus de la MRC du Rocher-Percé craignent l’abolition d’un programme gouvernemental d’aide financière considéré comme essentiel pour son bon fonctionnement.

C’est par voie de résolution sanctionnée à l’unanimité que les élus ont dit souhaiter la reconduction du Programme d’aide financière aux MRC et par l’entremise duquel la MRC du Rocher-Percé reçoit 140 000 $ sur une base annuelle aux fins de dépenses de fonctionnement.

Dans les faits, ce programme arrive à échéance le 31 décembre 2013 et son renouvellement ne semblait pas assuré sous les libéraux de Jean Charest.

C’est ce qu’a laissé entendre la préfète, Diane Lebouthillier, d’où l’appel au nouveau gouvernement par l’entremise de la résolution qui stipule que «la subvention accordée dans le cadre du Programme d’aide financière aux MRC est essentielle à la survie même de la MRC du Rocher-Percé et qu’elle doit être maintenue et bonifiée afin de répondre à l’augmentation constante des responsabilités confiées par le gouvernement du Québec.»

Ce cri d’alarme s’adresse au ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire, à la Fédération québécoise des municipalités et à l’Association des directeurs généraux des MRC du Québec.

En entrevue, Diane Lebouthillier, insiste pour dire «qu’on parle d’une possible abolition du programme. S’il y a des villes ou des MRC qui n’en ont pas vraiment besoin [de ce programme], pour nous à titre de région dévitalisée c’est une somme importante et on peut faire du pouce avec et beaucoup développer. On demande donc au nouveau gouvernement de prendre position.»

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.