Le Mouvement action chômage en tournée régionale

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Le coordonnateur du Mouvement action chômage Gaspésie-les-Îles, Gaétan Cousineau, souhaite mobiliser la population contre la réforme de l’assurance-emploi du gouvernement canadien.

Le coordonnateur du Mouvement action chômage Gaspésie-les-Îles, Gaétan Cousineau, souhaite mobiliser la population contre la réforme de l’assurance-emploi du gouvernement canadien. Photo : Thierry Haroun

Le Mouvement action chômage Gaspésie-les-Îles tient actuellement des séances d’information pour sensibiliser la population aux impacts de la réforme de l’assurance-emploi. 

C’est après avoir constaté que beaucoup d’incertitude planait autour de cette réforme que le coordonnateur de l’organisme, Gaétan Cousineau, a décidé de prendre le taureau par les cornes et d’aller à la rencontre de la population.  

«Il y a beaucoup d’incompréhension dans ce dossier. Plusieurs travailleurs ignorent ce qui les attend. Je crois que ces rencontres étaient nécessaires pour faire comprendre aux intéressés toute la complexité des modifications à venir», explique M. Cousineau.

Jusqu’à présent, des rencontres ont eu lieu à Grande-Rivière et à Paspébiac. Une se tiendra aujourd’hui à Sainte-Thérèse-de-Gaspé et d’autres sont à venir le 9 octobre à Nouvelle et le 11 octobre et à Sainte-Anne-des-Monts.

«Je suis surpris de la réponse des gens. Plus de 110 personnes ont assisté aux deux premières séances. Ce sont des gens de tous les domaines. Il y a des chômeurs, des travailleurs, des employeurs et des regroupements d’employeurs. La volonté d’en savoir plus est réelle», souligne le coordonnateur, écorchant au passage la stratégie de communication du gouvernement fédéral. «Dans la lettre que les prestataires ont reçue, le gouvernement présente la réforme de façon positive et donne peu de détails, ce qui ajoute à la confusion», dit-il.

Au cours des séances, M. Cousineau se donne comme objectif de vulgariser les détails sur l’abolition des cinq semaines, les emplois convenables et les gains admissibles, notamment. «Et à la fin de la séance, nous remettons un feuillet explicatif qui résume les points abordés», précise M. Cousineau.  

Le coordonnateur de l’organisme souhaite du même coup mobiliser les participants pour les convaincre de prendre part à une manifestation qui vise à dénoncer la réforme de l’assurance-emploi qui se tiendra le 27 octobre sur le pont de Campbellton.

À lire aussi

Réforme de l’assurance-emploi : une manifestation se prépare

Emplois saisonniers au MTQ touchés par la réforme de l’assurance-emploi

Assurance-emploi : le Bloc critique sévèrement le gouvernement

2 commentaires

Yvanhoe Beauchamp a écrit le 23 décembre 2012

toujours monsieur le con qui vient dire son opignon le m.Pelletier va dont dire ton opignon ailleur tête enflé, je suis fier que les gaspésien-nes sont pas comme toi un bouffon qui vient dire n'importe quoi tu te crois intelligent mais t'es juste un ignorant

Daniel Côté a écrit le 4 octobre 2012

Dans la logique de Monsieur Pelletier, la Gaspésie devrait abandonner ses moteurs économiques traditionnels que sont la pêche, la forêt et le tourisme... Ce sont des industries saisonnières! Ce ne sont pas les travailleurs qui sont saisonniers : c'est l'industrie qui est saisonnière! Les pêcheurs ne peuvent pas pêcher l'hiver! Dans ce contexte d'économie saisonnière, il est nécessaire d'avoir un filet social afin de conserver notre main d'oeuvre ici. Ce filet social, c'est l'assurance emploi. La création de nouveaux emplois viendra sans doute atténuer les besoins au niveau de l'assurance-emploi, mais tant qu'on aura des pêcheurs et des travailleurs d'usine, tant qu'on aura des bûcherons et des transformateurs de bois, tant qu'on aura du tourisme beaucoup plus fort en été qu'en hiver, il restera des travailleurs saisonniers qui auront besoin de ce filet social pour continuer de vivre chez nous... Autre point, ce n'est pas en coupant les subsides à nos projets de développement économique régionaux que le fédéral (DEC dans ce cas-ci) va nous aider à créer de l'emploi! D'un côté, on nous dit d'aller travailler, et d'un autre côté, on nous coupe nos jobs et on bloque notre développement! Je salue Gaétan Cousineau et je le remercie de faire ces démarches pour le mieux-être des moins nantis de notre région! À bon entendeur!

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.