Mont-Albert : la SÉPAQ et la MRC Haute-Gaspésie s’entendent

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Les installations du Gîte du Mont-Albert sont évaluées à 3 750 000 $.

Les installations du Gîte du Mont-Albert sont évaluées à 3 750 000 $. Photo : Image tirée de YouTube

La MRC de la Haute-Gaspésie s’entend avec la Société des établissements de plein du Québec (SÉPAQ), au sujet de l’évaluation foncière des installations du Gîte du Mont-Albert. 

Rappelons que la société d’État a contesté en avril dernier l’évaluation foncière des installations. Pour les années 2010 à 2012, le pavillon, les chalets, le centre d’interprétation et les bâtiments de service ont été évalués à quatre millions de dollars.

De son côté, la SÉPAQ estimait la valeur des bâtiments à 2,8 millions de dollars. Cette évaluation aurait fait perdre des revenus de taxes d’environ 39 000 $ sur trois ans à la MRC.

À la suite d’une longue négociation, les deux parties sont parvenues à une entente. L’évaluation des installations a été établie à 3 750 000 $.

La MRC perdra donc un revenu de 7 500 $ sur trois ans, plutôt que 39 000 $, si l’évaluation de la SÉPAQ avait été retenue.

Le préfet se réjouit

Le préfet de la MRC, Allen Cormier, se réjouit du dénouement, d’autant plus qu’il estimait que les chances de la MRC d’obtenir un bon règlement étaient très minces. «Avec l’appareil gouvernemental et les avocats de la SÉPAQ, on savait que ce n’était pas un combat facile», dit-il, ajoutant être «très satisfait» d’avoir éviter que le dossier se transporte devant le Tribunal administratif.

La nouvelle évaluation est valide jusqu'en 2014 et rétroactive à partir de 2010. La MRC devra donc rembourser la somme de 7700 $ à la SÉPAQ. 

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.