Développement économique et exportation

Mission Plan Nord pour la Gaspésie : une bonne idée selon Maurice Quesnel

Par ,
Une mission économique gaspésienne dans le Nord du Québec est possible selon le député de Bonaventure, Damien Arsenault, et le directeur général de la Chambre de commerce de la MRC Bonaventure, Maurice Quesnel.

Une mission économique gaspésienne dans le Nord du Québec est possible selon le député de Bonaventure, Damien Arsenault, et le directeur général de la Chambre de commerce de la MRC Bonaventure, Maurice Quesnel. Photo : GRAFFICI.CA

Le directeur général de la Chambre de commerce de la MRC Bonaventure, Maurice Quesnel, soutient l’idée d’une mission économique gaspésienne dans le Nord du Québec, à l’image de la mission menée en début de semaine par Jean Charest et Régis Labeaume.

La proposition du député de Matane, Pascal Bérubé, ne semble rien de nouveau pour M. Quesnel. «Ça fait un mois et demi que nous travaillons sur les possibilités du Plan Nord», a-t-il affirmé d’entrée de jeu à GRAFFICI.CA.

L’idée de faire la tournée du Nord du Québec pour y rencontrer des entrepreneurs et découvrir les milieux et les conditions de travail n’a rien pour déplaire à ce leader économique de la Baie-des-Chaleurs. Il précise que les entrepreneurs doivent cependant s’y préparer comme il se doit. «C’est bien d’aller faire une mission, mais il faut que les choses soient bien organisées. Nous sommes au début du Plan Nord. Quels seront les besoins des entreprises là-bas? On parle de travailleurs, mais il y a beaucoup d’autres choses en dessous de ça», a-t-il exposé.

L’importance du démarchage

La prochaine étape à franchir pour les Chambres de Commerce de la Gaspésie sera d’embaucher une ressource spécialisée dans les relations avec ces entreprises, croit M. Quesnel, qui affirme travailler ce dossier en collaboration avec les autres Chambres et le député de Bonaventure, Damien Arsenault.

Pour sa part, M. Arsenault soutient que l’embauche d’un démarcheur pour les entreprises de la circonscription de Bonaventure faisait partie de sa plateforme électorale. « Il faut s’assurer qu’elles soient en lien avec les entreprises donneurs d’ouvrage dans le Plan Nord», a-t-il martelé.

Les principaux acteurs ignorent quand cette ressource pourra être embauchée, mais M. Arsenault souhaite son arrivée en poste le plus rapidement possible. Alors que le Bas-Saint-Laurent organisera une rencontre comptant entre 100 et 150 entreprises, le nouveau député souhaite une démarche plus personnalisée pour les entreprises gaspésiennes. «Il serait intéressant que les entreprises gaspésiennes aient un lien privilégié avec les donneurs d’ouvrage, de services et de contrats du Plan Nord. Mais il faut travailler rapidement», a-t-il expliqué.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.