Politique

Un ministre responsable de la région… dans la région, demande Lelièvre

Par Geneviève Gélinas, journaliste, graffici.ca
« D’avoir un ministre responsable de la région qui est issu de la région et qui vit dans le milieu, ça fait toute une différence », estime Gaétan  Lelièvre.

« D’avoir un ministre responsable de la région qui est issu de la région et qui vit dans le milieu, ça fait toute une différence », estime Gaétan Lelièvre. Photo : Geneviève Gélinas

GASPÉ – Le député péquiste de Gaspé, Gaétan Lelièvre, souhaite la nomination d’un député de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine au conseil des ministres, en l’occurrence le représentant libéral des Îles, Germain Chevarie.

Le premier ministre Philippe Couillard doit dévoiler au cours des prochains jours la composition de son conseil des ministres.

Depuis septembre 2012, M. Lelièvre était ministre délégué aux Régions et responsable de la Gaspésie-Les Îles. « D’avoir un ministre responsable de la région qui est issu de la région et qui vit dans le milieu, ça fait toute une différence », estime M. Lelièvre.
Le député de Gaspé ne souhaite pas que l’épisode Yves Bolduc se reproduise. En septembre 2011, le député de Jean-Talon (une circonscription de Québec), alors ministre de la Santé, avait été nommé responsable de la Gaspésie-Les Îles après la démission de Nathalie Normandeau.

« Ce n’est pas que j’aie un parti pris [pour Germain Chevarie], mais il est le seul [libéral élu dans la région]! Je lui souhaite d’avoir un ministère. Ce serait une voix de plus pour la région. »

À l’exception des Îles, les circonscriptions libérales les plus à l’est sont celles de Rivière-du-Loup-Témiscouata, où Jean D’Amour a été réélu, et de Charlevoix-de-Côte-de-Beaupré, où Caroline Simard a raflé le siège de Pauline Marois.
En septembre 2012, M. Lelièvre  avait été contrarié de trouver les classeurs vides à son arrivée au bureau du ministère des Affaires municipales et des Régions. À son départ, il s’engage à laisser en place tous les documents qui sont du ressort du ministère.

Par ailleurs, M. Lelièvre offre sa collaboration à Germain Chevarie advenant sa nomination comme ministre. Le député de Gaspé réitère sa demande faite au soir de la défaite péquiste : que les libéraux poursuivent les projets inscrits dans la stratégie d’intervention gouvernementale pour le développement de la Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine 2013-2018, annoncée par Pauline Marois en mai 2013.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.