Le milieu communautaire veut plus d'argent de Québec

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
Une trentaine de personnes se sont rendues aux bureaux du député de Gaspé, Gaétan Lelièvre, pour appuyer les organismes communautaires.

Une trentaine de personnes se sont rendues aux bureaux du député de Gaspé, Gaétan Lelièvre, pour appuyer les organismes communautaires. Photo : Nelson Sergerie

GASPÉ – Le Regroupement des organismes communautaires de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine (ROCGÎM) a déposé une pétition de près de 5800 signatures afin de réclamer de Québec une augmentation des budgets afin de poursuivre ses missions.

Des dizaines de personnes se sont déplacées à Gaspé, Carleton et aux Îles-de-la-Madeleine afin de remettre la pétition aux députés de leur circonscription.

Dans le comté de Gaspé, la pétition compte 1492 noms, 3439 dans la circonscription de Bonaventure et 831 aux Îles.

« Ces personnes appuient nos revendications visant le rehaussement du financement et l'obtention d'un programme dédié qui permettrait d'avoir des négociations face-à-face pour le communautaire et non pas diluées dans les enveloppes du ministère de la Santé et des Services sociaux », indique la  coordonnatrice du ROCGÎM, Geneviève Giguère.

Le regroupement estime qu'il manque 7,9 millions de dollars aux 104 organismes communautaires de la région afin de répondre adéquatement aux besoins.

Le budget de cette année a été indexé de 1,6 % alors que l'indice des prix à la consommation a été de 2,1 %, « ce qui a pour effet de nous appauvrir encore », constate Mme Giguère.

Elle rappelle que le Parti québécois avait fait «de grandes promesses» durant la campagne électorale et elle est déçue, espérant que la situation va changer.

Le ministre Lelièvre sensible

Le ministre délégué aux Régions et responsable de la région, Gaétan Lelièvre, comprend que les besoins sont énormes.

Il s'est engagé à poser des questions et à présenter la réalité de la région : « Je constate depuis le mois de septembre que la région est particulière et en besoin à différents niveaux », explique le député de Gaspé.

Mais il rappelle que la situation financière du gouvernement est difficile : « Une fois qu'on a dit ça, on doit supporter l'ensemble de nos intervenants qui jouent un rôle majeur. Je ne vous fais pas de promesses, mais je vais sensibiliser l'ensemble du conseil des ministres », dit M. Lelièvre.

2 commentaires

Richard Leonard a écrit le 5 avril 2013

Blâmer notre propre incompétence sur le dos des autres passés avant nous... Pas très édifiant? N'est-il pas surprenant que l'on retrouve facilement et comme par magie beaucoup d'argent pour payer le pauvre chômeur Duceppe, malgré sa pension bien rémunérée et son rejet en BLOC par les électeurs Québécois lors des dernières élections fédérales?

Gilles Thibodeau a écrit le 4 avril 2013

Bonjour " Le ministre Gaétan Lelièvre affirme reconnaître la précarité de ces organismes, mais il rappelle que le contexte économique est actuellement difficile au Québec et le retour à l'équilibre budgétaire lui donne peu de marge de manœuvre." Ho !! non pas encore celle-là M. Le Ministre ,à chaque fois que le P.Q. prend le pouvoir il nettoie le tapis souillé des Libéraux ,afin de leur remettre tout propre pour qu'ils le souille encore. "Mais je vais sensibiliser l'ensemble du conseil des ministres" Et du fait profitez - en pour leur rappeler qui a fait d'eux des ministres.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.