Politique

Messages entendus par le ministre Gaétan Lelièvre

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Le ministre régional, Gaétan Lelièvre, assure suivre de près le bras de fer chez Mérinov.

Le ministre régional, Gaétan Lelièvre, assure suivre de près le bras de fer chez Mérinov. Photo : Thierry Haroun

CHANDLER — Les appels à l'aide lancés récemment sur la place publique au gouvernement du Québec par les employés syndiqués de Mérinov de même que par le secteur de la faune de la Gaspésie ont été bien entendus par le ministre régional Gaétan Lelièvre qui s'engage à suivre ses dossiers de près.

La semaine dernière à Gaspé, les instances régionales et le secteur de la faune ont demandé à Québec de débloquer les programmes et les fonds en matière de mise en valeur dans les plus brefs délais dans cette filière qui crée des centaines d'emplois. Ce qui permettra à ce secteur de poursuivre son développement à la hauteur de ses ambitions. « Si je veux faire de la mise en valeur, j'ai besoin d'aide. Les municipalités, les CLD, la CRÉ, tout le monde a compris ça en Gaspésie, tout le monde se supporte. Ce n'est pas le cas au niveau gouvernemental. Si on ne fait pas de mise en valeur, il va nous arriver un malheur. Les gens ne reviendront plus à Gaspé même si on est ben beau et ben fin! », avait fait valoir le directeur de la Société de gestions des rivières de Gaspé, Jean Roy.

Message entendu par le ministre Lelièvre. « Je compte m'affairer à rencontrer les ministres concernés pour analyser si justement notre région à moins de budget à sa portée. On va travailler pour tenter de corriger le tir. Je suis conscient que les projets débutent au printemps et que les délais sont relativement courts », a souligné le ministre en marge d'une récente annonce à Chandler.

Mérinov

Questionné par la même occasion sur le bras de fer qui a lieu depuis des mois entre la direction de Mérinov et sa cinquantaine d'employés syndiqués concernant les pourparlers devant mener à une première convention collective, le ministre se dit très attentif. « Écoutez, trois ans et toujours pas de convention (de travail) ça m'apparaît très très long. Je comprends la demande des employés. Il y a un médiateur qui a été nommé récemment, on va le laisser faire son travail. Soyez toutefois assurés qu'on va faire un suivi très serré sur ce dossier-là tout en respectant le rôle du médiateur. Mais il va falloir qu'il y ait un déblocage, un dénouement le plus tôt possible parce que trois ans, ça m'apparaît déraisonnable comme délai » a tenu à dire le ministre.

 

Créé en 2010, Mérinov résulte de la réunion du Centre de transfert technologique du Cégep de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine avec la Direction de l'innovation technologique du MAPAQ et des activités de recherche de l'UQAR. Le siège social de l'organisme est situé à Gaspé.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.