Maximum Blues à Carleton : plus de visiteurs qu’en 2011

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
L’Australien Mason Rack et ses musiciens ont offert une prestation énergique vendredi soir sur la scène du grand chapiteau.

L’Australien Mason Rack et ses musiciens ont offert une prestation énergique vendredi soir sur la scène du grand chapiteau. Photo : Gilles Gagné

Environ 10 000 personnes ont foulé le sol du site du Festival international Maximum Blues à Carleton-sur-Mer, selon les premières estimations des organisateurs de l’événement.

La coordonnatrice du festival, Nancy Goulet, ne peut préciser pour le moment le nombre exact de visiteurs, mais confirme que la fréquentation a augmenté comparativement à l’édition de l’été 2011, qui avait attiré 8 400 personnes sur le site. «Cette année, nous avons eu au moins 10 000 personnes, si ce n’est pas plus», informe la coordonnatrice.

Il faut dire que le festival a bénéficié d’une température exceptionnelle avec quatre jours ensoleillés et de la chaleur estivale. Mais selon Mme Goulet, la météo n’explique pas tout. «Pour le 20e anniversaire, nous sommes revenus à une programmation 100 % blues. Et c’est ce que les gens voulaient. Jusqu’à présent, nous recevons d’excellents commentaires de la part du public», se réjouit-elle.

Bon samedi  

La soirée du samedi a été la plus achalandée, alors que le groupe Mississippi Heat et Eddy the Chief Clearwater ont tour à tour foulé les planches de la scène du grand chapiteau, par moment bondé à craquer. Mme Goulet indique que sa capacité de 2 000 personnes a été atteinte, voire même dépassée. «Ils ont offert un spectacle électrisant et les gens ont vraiment embarqué. Il y avait une très bonne énergie», souligne la coordonnatrice.

De façon plus générale, Mme Goulet estime que le succès de cette édition prouve que la population «demeure attachée» au Maximum Blues. «Les doutes que nous avions se sont dissipés. Les gens aiment le blues et leur festival. Cette année, nous avons senti que la population y croit encore», soutient-elle.

Les spectateurs se souviendront longtemps du maître des percussions Mason Rack.

Une 21e édition ?

Même si les organisateurs dressent un bilan positif de cette 20e édition, ils ne sont pas en mesure de confirmer si le festival sera de retour l’été prochain. «Nous le saurons une fois que l’analyse de nos finances sera complétée, d’ici la fin septembre», précise Mme Goulet, ajoutant qu’elle est cependant «confiante» quant à l’avenir de l’événement.

Rappelons qu’après un épisode de difficulté financière, la direction a redressé la situation en 2011 en parvenant à éliminer une dette de 75 000 $. Cette année, même si les subventions ont chuté à 58 000 $, l’événement demeure en bonne situation financière. Il est doté d’un budget de 418 000 $.

À lire aussi

Carleton : le 20e Maximum Blues s’amorce aujourd’hui

Retour aux sources pour le 20e Maximum Blues à Carleton

Le Maximum Blues de Carleton-sur-Mer efface son déficit


Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.