Matapédia : vers une nouvelle résidence pour personnes âgées

Par ,
Carl Haley et Royal Bérubé précisent que le projet créera quatre emplois pour combler des tâches à la cuisine et à l’entretien du bâtiment.

Carl Haley et Royal Bérubé précisent que le projet créera quatre emplois pour combler des tâches à la cuisine et à l’entretien du bâtiment. Photo : Gilles Gagné

Un projet de construction de résidence pour personnes âgées devrait démarrer au cours du printemps à Matapédia. 

Piloté par un organisme sans but lucratif nommé Bâtisseurs 2010, l’édifice comprendra 21 appartements pour personnes autonomes ou en légère perte d’autonomie.

L’initiative mijote depuis près de cinq ans. Des progrès marqués ont caractérisé les deux dernières années, notamment ponctuées d’études de préfaisabilité et de faisabilité, d’un sondage, de la recherche de financement et des vérifications auprès de résidences du même type.

 «La résidence couvrira le territoire compris entre Pointe-à-la-Croix et l’Ascension-de-Patapédia. Ce n’est pas juste pour le village de Matapédia. Il y a une clientèle pour ce type de résidence, puisque 23% de la population du secteur est âgée de 65 ans et plus. C’est plus élevé que la moyenne régionale en Gaspésie, qui est de 17 à 18%. Le besoin est assez élevé. On parle d’appartements ici, pas de chambres», explique Carl Haley, trésorier de Bâtisseurs 2010.

M. Haley et les autres membres de son conseil ont travaillé de concert avec l’organisme Groupe ressources en logement collectif de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine pour déterminer la taille de la résidence et les formes d’aide financière et technique s’appliquant à ce genre de projet.

«Nous avons appelé les autres organismes qui gèrent des résidences du même genre à New Carlisle, New Richmond et Causapscal, pour prendre des décisions au sujet de la grandeur des appartements, les services à offrir et les frais de loyer que nous pouvons charger, entre autres», ajoute M. Haley.

Fonctionnement

Le loyer est basé sur le revenu annuel des résidents. Les gens gagnant moins de 18 000$ par an peuvent bénéficier de crédits. Les autres résidences avec lesquelles Bâtisseurs 2010 est entré en contact offrent le loyer à des sommes variant entre 1120$ et 1255$ par mois. Ce tarif inclut deux repas par jour, notamment.

La résidence abritera une salle à manger et des salles pour les réunions. Chaque appartement comprendra une grande chambre à coucher, une salle de bain, un grand salon avec une cuisinette et un balcon extérieur.

Présentement, 24 personnes ont inscrit leur nom sur la liste des futurs résidents, et 40 personnes supplémentaires ont exprimé un intérêt pour y demeurer ultérieurement.

«Décision difficile»

Carl Haley remarque que ce sont «des décisions difficiles, de sortir de la maison. Beaucoup de gens attendent qu’il soit trop tard. Ils sont très attachés à leur maison. Souvent, ce n’est plus sécuritaire et ça coûte très cher de rester dans leur maison. Nous voulons offrir une alternative à ceux qui sont prêts à bouger».

Le projet coûtera assurément plus de 2 millions de dollars, mais le président de Bâtisseurs 2010, Royal Bérubé, préfère être discret quant au chiffre présumé de construction de la résidence, entre autres parce que l’appel d’offres n’est pas publié.

«Notre groupe a ses devoirs à faire pour amasser sa part du financement, qui est de 130 000$. Ça va bien; le Centre local de développement et la MRC (d’Avignon) nous donnent 50 000$, et la Caisse populaire des monts et rivières nous accorde 25 000$», précise M. Bérubé.

Des bénévoles ont aussi organisé des activités de financement. La Municipalité de Matapédia fournit gratuitement un terrain près de l’église Saint-Laurent et ne fera payer aucune taxe foncière à la résidence tant que l’hypothèque ne sera pas réglée.

La Société d’habitation du Québec finance ce type de projet jusqu’à un seuil de 50%. Le solde sera financé par un prêt hypothécaire.

Carl Haley et Royal Bérubé s’attendent à recevoir l’approbation finale de la Société d’habitation du Québec en avril. L’appel d’offres serait publié rapidement par la suite. «La construction pourrait débuter en mai et la résidence pourrait être livrée en décembre ou en janvier 2013. Ça peut aller très vite», disent-ils.

1 commentaire

Louis Gaillard a écrit le 20 janvier 2016

Moi, je trouve que c'est très bien qu'ils aient eu ce projet de construction de résidence pour personnes âgées. Je sais que pour beaucoup d'entre elles, ce n'est pas une chose facile de quitter leurs maisons afin de vivre dans une résidence comme celle-ci. Pourtant, je sais que ça pourrait les aider beaucoup financièrement ainsi que leur donner des amitiés auxquelles on a tous besoin.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.