Matapédia : des personnes demeurent évacuées

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
Quelques commerces et résidences ont été affectés par la montée des eaux, à Matapédia.

Quelques commerces et résidences ont été affectés par la montée des eaux, à Matapédia. Photo : Tirée de Facebook, Jacques Rail.

MATAPÉDIA – Le niveau d’eau a diminué au cours de la fin de semaine à Matapédia alors que 22 personnes demeurent évacuées, dont 18 personnes par mesure préventive au Centre hospitalier de soins de longue durée.

Il s’agit d’une amélioration par rapport à la situation vécue au cours de la fin de semaine alors que plus d’une cinquantaine de personnes avaient dû quitter leur logement en raison de la crue des eaux au cœur de la municipalité.

« Le niveau d’eau est demeuré pareil. Il est vraiment élevé en raison de l’embâcle de glace en aval de Matapédia. La rue des Saumons demeure inondée tout comme la rue Riverside », explique le maire de Matapédia, Luc Lagacé.

L’école des Deux Rivières demeure fermée mardi. Selon M. Lagacé, à peine quelques commerces et résidences ont subi des infiltrations d’eau. « Jusqu’à maintenant, on n’a pas trop de dommage matériel. Ça va bien », indique le maire.

Le niveau d’eau a baissé d’environ 45 centimètres depuis jeudi dernier.

 « L’aéroglisseur a travaillé sur l’embâcle jusqu’à lundi soir et il n’a pas bougé. On n’a pas assez d’apport d’eau pour le faire soulever. L’embâcle se déplacera lorsque l’eau va monter. Il y a quand même une fonte graduelle. On va voir au fur et à mesure », explique le directeur régional de la Sécurité civile, Jacques Bélanger.
 
« Les risques majeurs semblent écartés, mais on peut toujours avoir des surprises. On continue de suivre la situation 24 heures sur 24 », indique M. Bélanger.

L’aéroglisseur a quitté pour le Nouveau-Brunswick.

Même si quelque 10 millimètres de pluie sont prévus au cours des prochaines heures, la Sécurité civile n’est pas trop inquiète.

« C’est la nature qui décide. Il faut attendre. J’ai des intervenants sur le terrain qui surveillent le niveau d’eau chaque heure. On prie pour que ça ne soit pas trop grave ou que ça décolle en même temps », précise M. Lagacé.

Situation ailleurs en Gaspésie

Ailleurs en Gaspésie, la situation demeure sous surveillance même si les risques sont moindres en raison du temps clément. Le fait que le mercure demeure dans les normales saisonnières permet une fonte graduelle du couvert de neige, évitant du même coup des situations à risque.

1 commentaire

Bob Eichenberger a écrit le 22 avril 2014

Pour en savoir plus sur les inondations et leurs causes, lire les livres ou visiter le site de Peter Dubé de Matapédia. Devant les problèmes d'inondations, d'avalanches et de glissements de terrain , la Suisse a agi et aujourd'hui il y a plus de couvert forestier dans ce pays qu'en 1929 quand ils ont pris conscience des problèmes et des solutions. Il faut dire que ça devait être plus facile parce qu'il y avait moins de corruption dans ce temps-là.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.