Politique

Massivement dans la rue contre la réforme de l'assurance-emploi

Par Johanne Fournier, journaliste, graffici.ca
La réforme de l'assurance-emploi, entrée en vigueur en 2013, a donné lieu à plusieurs manifestations en Gaspésie dans la dernière année.

La réforme de l'assurance-emploi, entrée en vigueur en 2013, a donné lieu à plusieurs manifestations en Gaspésie dans la dernière année. Photo : Johanne Fournier

SAINTE-ANNE-DES-MONTS – Ils se sont comptés par milliers, en 2013, les Gaspésiens à être descendus dans les rues pour dénoncer la réforme de l'assurance-emploi mise de l'avant par le gouvernement conservateur.

Des manifestations se sont simultanément tenues le 26 janvier à Chandler, Gaspé et Sainte-Anne-des-Monts. À Chandler, quelque 1 500 personnes se sont rassemblées devant les bureaux de Service Canada, avant d'entamer une longue marche dans les rues de la municipalité.

À Sainte-Anne-des-Monts, plus de 400 personnes ont marché sur environ 1,5 km en partant des bureaux de Service Canada. À leur point d'arrivée, qui était devant l'église et où les portes leur étaient ouvertes, environ 350 autres personnes sont venues se joindre à eux. À Gaspé, ils étaient environ 250. Les pancartes scandaient des messages tels que « non au trou noir » et « stop Harper ».

Dans tous les cas, les manifestants ont pu compter sur le soutien d'élus, de syndicalistes, de représentants des industries forestière et de la pêche ainsi que certains employeurs affectés par les nouvelles mesures de l'assurance-emploi. « Cette réforme est un non-sens », a fait valoir le préfet de la Haute-Gaspésie, Allen Cormier, qui s'était porté candidat conservateur lors des dernières élections fédérales. Le député bloquiste Jean-François Fortin a littéralement soulevé la foule massée dans l'église de Sainte-Anne-des-Monts afin qu'ils expriment haut et fort leur indignation.

 

D'autres actions d'opposition

À la fin février, plus de 1 500 personnes ont encore une fois manifesté dans plusieurs municipalités gaspésiennes, dont à Pointe-à-la-Croix, Rivière-au-Renard, Chandler et Sainte-Anne-des-Monts.

À la fin mars, des manifestants ont intercepté les automobilistes à New Richmond. Une coalition soutenue par le député néo-démocrate Philip Toone a recueilli 25 000 signatures dénonçant la réforme. La pétition a été remise à la ministre fédérale des Travaux publics et des Services gouvernementaux, Diane Finley.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.