Développement économique et exportation

Un marché public à Carleton-sur-Mer ?

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Si les propriétaires du Naufrageur obtiennent l’autorisation de construire,  le marché public pourrait ouvrir ses portes dès le printemps prochain.

Si les propriétaires du Naufrageur obtiennent l’autorisation de construire, le marché public pourrait ouvrir ses portes dès le printemps prochain. Photo : Antoine Rivard-Déziel

La microbrasserie Le Naufrageur souhaite construire un marché public à la place d’un mur antibruit afin de minimiser l’impact des activités reliées à sa terrasse sur son voisinage.

La mise en chantier des nouvelles installations pourrait débuter dès la semaine prochaine, si le conseil municipal accepte de modifier le règlement de zonage qui interdit aux propriétaires de construire à moins de 1,5 mètres de leur ligne de terrain.

Les plans de construction du marché public prévoient plutôt des marges allant de 43 cm à 64 cm entre le bâtiment et la limite du terrain. Les élus municipaux prendront une décision lors de la prochaine assemblée du conseil le 24 octobre.

À la place d’un mur

Rappelons que pour éviter la fermeture de leur terrasse, les propriétaires s’étaient entendus au printemps dernier avec la ville et des citoyens pour ériger un mur antibruit sur le côté est de leur commerce.
 
Les coûts élevés du projet ont cependant forcé l’équipe du Naufrageur à réfléchir à une autre idée. «On s’est dit que tant qu’à payer 30 000 $ pour ça, on pourrait construire un bâtiment qui accueillerait un marché public. Au moins, ça servirait à quelque chose», explique l’un des copropriétaires, Sébastien Valade.

M. Valade ajoute qu’il a obtenu l’appui du voisinage et que plusieurs producteurs de la région sont intéressés à prendre part au projet. Il espère maintenant que les élus municipaux accepteront de modifier le règlement.

Pour sa part, le maire de la municipalité, Denis Henry, considère que l’initiative est intéressante pour toute la communauté. «Nous sommes ouverts à l’idée d’un marché public à Carleton. L’ensemble des citoyens pourrait en bénéficier», dit-il.

Ouverture au printemps prochain ?

Si les propriétaires obtiennent l’autorisation de construire,  le marché public pourrait ouvrir ses portes dès le printemps prochain. L’infrastructure serait située à l’est du stationnement sur une longueur de 80 pieds et une largeur de 8 pieds.

Le marché pourrait accueillir au départ une douzaine de producteurs à la fois. Selon M. Valade, plus d’une trentaine d’entre eux sont déjà prêts à y vendre leurs produits au printemps prochain. «On va fonctionner par consigne, ce qui évitera au producteur d’être toujours présent sur place», explique-t-il.  La microbrasserie prévoit employer un gérant pour s’occuper du nouveau service.

La mise en place du marché nécessiterait un investissement de 95 000 $. La microbrasserie est prête à payer un montant de 40 000 $. Jusqu’à présent, le ministère du Développement économique du Québec, le CLD d’Avignon et le MAPAQ se sont engagés à participer au montage financier.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.