Manifestation : retour du service d’obstétrique en Haute-Gaspésie

Par Johanne Fournier, journaliste, graffici.ca
Une quarantaine de syndiqués ont manifesté devant l’hôpital de Sainte-Anne-des-Monts, dans le but d’exiger la réouverture prochaine du service d’obstétrique en Haute-Gaspésie.

Une quarantaine de syndiqués ont manifesté devant l’hôpital de Sainte-Anne-des-Monts, dans le but d’exiger la réouverture prochaine du service d’obstétrique en Haute-Gaspésie. Photo : Johanne Fournier

Une quarantaine de travailleurs syndiqués de la Fédération de la santé et des services sociaux de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, affiliés à la Centrale des syndicats nationaux (CSN), ont manifesté, pendant moins d’une heure, mercredi, devant le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de la Haute-Gaspésie.

Ils demandent au ministre de la Santé et des Services sociaux, Yves Bolduc, de rétablir le service d’obstétrique de l’établissement le plus rapidement possible. Depuis plus de trois ans, aucun accouchement n’est pratiqué au CSSS de la Haute-Gaspésie. Les femmes enceintes de la région doivent parcourir une moyenne de 100 km pour leur suivi de grossesse et pour leur accouchement au CSSS de Matane.

« On ne peut pas laisser faire ça pendant encore longtemps, s’indigne la vice-présidente de la Fédération, Jacqueline Duguay. C’est un stress énorme que vivent les familles de la Haute-Gaspésie. Après trois ans, on veut que ça bouge! »

Réactions des élus

Le député de Matane, Pascal Bérubé, voit d’un très bon œil que le dossier soit relancé. Le parlementaire a d’ailleurs eu un échange mardi avec le ministre de la Santé, Yves Bolduc, en lien avec le recrutement de médecins en Haute-Gaspésie. « Je ne crois pas que ce soit un dossier qu’il suit en priorité », déplore-t-il.

Du côté du cabinet du ministre, son attachée de presse n’a pas le même son de cloche. « Le ministre a toujours dit que c’était un de ses dossiers prioritaires, rétorque Natasha Joncas-Boudreault. C’est un dossier qui chemine assez bien. D’ailleurs, un nouveau médecin qui pratique l’obstétrique est arrivé en Haute-Gaspésie. Un autre, un médecin étranger, est en processus de reconnaissance de ses acquis avec le Collège des médecins. »

Par ailleurs, le préfet de la Haute-Gaspésie s’est dit heureux de cette manifestation. « J’ai même remercié les manifestants de leur présence, ajoute Allen Cormier. Ça va envoyer un message clair, net et précis au ministre Bolduc. » L’élu se réjouit également de l’ajout récent d’un médecin et fonde beaucoup d’espoir par rapport à l’arrivée d’un deuxième. « Selon moi, le service d’obstétrique rouvrira en janvier », espère-t-il.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.