Manifestation devant les bureaux de Georges Mamelonet

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Vincent-Olivier Bastien, président de l'Association étudiante.

Vincent-Olivier Bastien, président de l'Association étudiante. Photo : Thierry Haroun

Une vingtaine d'étudiants ont manifesté, vendredi après-midi,  devant les bureaux du député libéral, Georges Mamelonet, à Cap-d'Espoir pour contester la hausse des frais de scolarité.

Les étudiants ont profité de ce rassemblement pour faire valoir leur indignation face aux révélations de l'émission Enquête diffusées jeudi dernier portant sur le passé de M. Mamelonet selon lesquelles ce dernier a pêché illégalement l'oursin depuis beaucoup plus longtemps qu'il ne le prétend. Le reportage s'est aussi intéressé au dossier du Club nautique de Percé (CNP) du temps où M. Mamelonet présidait l'organisme à but non lucratif alors qu'il était maire de Percé, de 2003 à 2008.  

«La pêche  illégale aux oursins est une chose, mais mentir sur l’obtention de son prétendu permis est complètement  aberrant. Comment peut-il par la suite dire aux étudiants et à la population qu’il est en contrôle ?  Comment peut-il prétendre que son expérience et son savoir sont bien plus pertinents que les  recherches et l’opinion des jeunes sur la hausse des frais de scolarité?», a lancé Vincent-Olivier Bastien, président de l’Association étudiante du Cégep de Gaspé.

«Personne n’est au-dessus des lois. Si le gouvernement demande aux étudiants de respecter les règles, les élus doivent en faire autant», note de son côté, Dave Ferguson Biard, un étudiant qui était également présent devant les bureaux du député.

La manifestation s’est déroulée sous surveillance policière.

En grève depuis le 8 mars, les cégépiens de Gaspé doivent aujourd'hui se prononcer sur la reconduction de la grève en assemblée générale.

1 commentaire

Jean-François Dubois a écrit le 16 avril 2012

Force de croire que les libéraux n'ont plus la légitimité d'être! Il serait important que tous citoyens se responsabilisent de leur cotoyennetée et active leur participation au débat.Un des derniers phare que les libéraux tente d'abattre et ce sont les gens comme moi de la classe moyenne qui en paieront les frais. J'invite tout le monde à prendre connaissance de la solution des sociaux-démocrate(Québec Solidaire) concernant les frais scolaire,celui de réinstaurer la taxe sur les transactions entre institution financière abolit par Charest.Vivement une vague reponsable et solidaire au Québec

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.