Art, culture et loisirs

Un maître au Chafaud de Percé

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Le Chafaud de Percé présente deux expositions jusqu’au 21 septembre

Le Chafaud de Percé présente deux expositions jusqu’au 21 septembre Photo : Thierry Haroun

Percé - Jusqu’au 21 septembre, le musée Le Chafaud de Percé présente deux expositions, l’une d’un artiste originaire de Chandler et l’autre, la principale, d’un Florentin, du nom d’Alberto Tommi.

«Un maître à Percé». Tel est le titre qui coiffe l’exposition des œuvres de Tommi située au rez-de-chaussée du musée qui célèbre cette année ses 30 ans d’existence. Les œuvres, une quarantaine (huiles sur toile, sur contre-plaqué, fibre de bois ou sur toile marouflée au carton), accrochées aux cimaises de l’établissement culturel renvoient à un temps révolu illustrant ici des barques et des havres de pêche, là, des visages de pêcheurs gaspésiens, et plus loin un boisé. Le trait de Tommi est épuré, refusant le superflu, comme pour respecter la beauté des lieux reproduite sur les toiles qui datent des années 1950.

Tommi est né en 1917 à Empoli, une cité située près de Florence où il fera la connaissance, en 1948, de l’artiste Gaspésienne Suzanne Guité. Les deux artistes s’installeront à Percé où ils mettront pied en 1957 le Centre d’art de Percé. Deux ans plus tard, Tommi meurt à Percé. «Son œuvre est magnifique. Vous savez, il y a eu de nombreux peintres qui sont passés à Percé, notamment au début du XXe siècle. Et Alberto Tommi demeure sans aucun doute l’un de ceux qui a su le mieux traduire toute la force de paysage», fait valoir le directeur du musée, Jean-Louis Le Breux. 

Alex Tommi, l’arrière-petit-fils de l’artiste, accueille les visiteurs du musée. Comment qualifiez-vous l’œuvre d’Alberto Tommi? «Il y a vraiment un travail sur l’épuration du paysage». Les œuvres proviennent de collections privées. On notera par ailleurs que l’exposition offre aussi à voir des photos et des documents d’archives uniques sur l’artiste et son parcours. 

Habiter la mer

Enfin, à la mezzanine, l’exposition «Habiter la mer» présente une vingtaine œuvres (techniques mixtes, grand et petits formats) du peintre André Pitre, originaire de Chandler. À voir.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.