La Maison des aînés de Grande-Vallée reçoit près de 82 000 $

Par Johanne Fournier, journaliste, graffici.ca
La directrice générale de la Maison des aînés de Grande-Vallée, Diane Bélanger, dans Le Relais de Rose-Emma. À ses côtés, une résidente, Murielle Côté, qui passe beaucoup de temps au jardin.

La directrice générale de la Maison des aînés de Grande-Vallée, Diane Bélanger, dans Le Relais de Rose-Emma. À ses côtés, une résidente, Murielle Côté, qui passe beaucoup de temps au jardin. Photo : Johanne Fournier

La ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais, a récemment annoncé le versement d’une somme de 81 900 $ à la Maison des aînés de Grande-Vallée.

Cette aide financière contribuera, pour trois ans, à la réalisation du projet Le Relais de Rose-Emma.

Le projet

Le Relais de Rose-Emma est un vaste jardin communautaire situé derrière la résidence pour personnes âgées de Grande-Vallée. «Avant 2005, c’était un champ rempli de chardons, se souvient la directrice générale de la Maison des aînés, Diane Bélanger. Un de nos résidents, qui avait toujours cultivé ses pommes de terre, a décidé d’en semer sur cette terre où personne ne croyait qu’il pousserait quelque chose. On a amendé la terre et, par la suite, c’est devenu un jardin potager.»

Une dizaine de variétés de légumes, que les résidents aiment manger, poussent maintenant dans Le Relais de Rose-Emma, nommé ainsi à la mémoire de sa créatrice, Sr Rose-Emma Lavoie, qui était une résidente de la Maison des aînés. À l’été 2010, avant de quitter ce monde, elle s’est assurée de léguer son savoir horticole.

En juillet, une fête a été organisée au jardin. À cette occasion, chaque rang a été nommé du nom d’un résident de la Maison. Même ceux qui ne participent pas à la réalisation du Relais de Rose-Emma ont été invités à faire une visite du jardin.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.