Mainville arrivé en Suisse

Par Geneviève Gélinas, journaliste, graffici.ca
Vincent Mainville sera interdit de séjour pendant dix ans en Israël.

Vincent Mainville sera interdit de séjour pendant dix ans en Israël. Photo : Gracieuseté Colette Mainville

GASPÉ – Le Gaspésien Vincent Mainville a été déporté en Suisse hier, après une semaine d’emprisonnement en Israël. « Je vais prendre le temps de décompresser, mais je vais rester impliqué pour les droits des Palestiniens », a-t-il déclaré à GRAFFICI.CA quelques heures après son atterrissage. 

L’homme de 25 ans a été arrêté le 8 janvier alors qu’il prenait des photos d’une confrontation entre des écoliers palestiniens et des soldats israéliens à Hébron, en Cisjordanie. « Je suis content d’être sorti de prison, dit M. Mainville, et très déçu d’être allé en prison pour quelque chose que je n’ai pas fait. »

Les autorités israéliennes lui reprochent des voies de fait contre les policiers et d’avoir entravé leur travail. Il n’a toutefois pas subi de procès. « Au lieu de lui faire un procès criminel, la police a décidé de suivre une procédure administrative », indique le consul de l’État d’Israël pour le Québec, Joël Lion. En plus d’avoir été expulsé, M. Mainville sera interdit de séjour en Israël pendant dix ans.

« Injustice choquante »

« L’occupation rend tellement la vie des Palestiniens difficile, l’injustice est tellement choquante que c’est dur d’aller là-bas sans réagir », indique M. Mainville, qui qualifie « d’apartheid » la situation vécue en Palestine.

M. Mainville militait au sein de l’International Solidarity Movement (ISM), dont l’un des moyens d’action est de poster des militants internationaux dans les points chauds de la Palestine, afin de prévenir les abus et de témoigner.

Selon le consul Lion, M. Mainville s’y prend mal pour faire « avancer la paix entre Israël et les Palestiniens ». « M. Mainville et ses collègues à ISM, sous couvert de défense des droits de l'homme aident -- consciemment ou inconsciemment -- les terroristes palestiniens qui tuent des civils israéliens », déclare-t-il.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.