Affaires municipales et développement régional

Lixiviat : Québec autorise les travaux au dépotoir de Gaspé

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
Au printemps dernier, la Ville de Gaspé a rejeté l’équivalent de 80 camions-citernes de lixiviat non traité de son dépotoir dans le golfe du Saint-Laurent.

Au printemps dernier, la Ville de Gaspé a rejeté l’équivalent de 80 camions-citernes de lixiviat non traité de son dépotoir dans le golfe du Saint-Laurent. Photo : Geneviève Gélinas

Les travaux d'agrandissement des bassins d'accumulation de lixiviat (jus de poubelle) au site d'enfouissement sanitaire de la Ville de Gaspé sont en cours. 

La Ville vient de recevoir le certificat d'autorisation du ministère de l'Environnement afin d'effectuer ces travaux estimés à environ deux millions de dollars.

«Le ministère comprend bien la situation. On veut améliorer notre capacité de traitement de lixiviat afin de répondre aux pluies abondantes, comme nous avons eues au cours des dernières années», précise le maire, François Roussy.

Au printemps dernier, l’administration municipale avait dû rejeter du lixiviat non traité dans le golfe du Saint-Laurent à deux reprises. La municipalité avait invoqué l'urgence d'agir en raison de la fonte rapide des neiges.

Le maire Roussy est convaincu que les travaux permettront d’éviter ce problème à l’avenir. «Nous aurons une marge de manœuvre. Nous avons une plus grande connaissance du site d'enfouissement. S'il y a des pluies anormales, nous serons en mesure de répondre», ajoute le maire.

Les travaux devraient être complétés d'ici quelques semaines.

Les quantités rejetées de lixiviat le printemps dernier approchaient les 3500 mètres cubes. Il y a un an et demi, du lixiviat avait également été déversé dans une rivière à saumon, pour les mêmes raisons.

À lire aussi

Jus de poubelle : la Ville de Gaspé s’expose à une amende salée

Lixiviat : le ministère de l’Environnement averti par le public?

Gaspé : 80 camions-citernes de «jus de poubelle» dans le golfe

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.