Politique

Listuguj : les Micmacs perturbent la circulation sur la route 132

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Une voie est bloquée jeudi sur la route 132 à la hauteur de Listuguj.

Une voie est bloquée jeudi sur la route 132 à la hauteur de Listuguj. Photo : Antoine Rivard Déziel

Les autochtones de Listuguj bloquent la route 132 sur une voie depuis plus de deux jours et prévoient un blocus complet vendredi à 7h00 (heure de l'Est) jusqu'à la même heure samedi.

Les Micmacs ont installé un barrage routier de sapins et d’épinettes sur la voie nord de la route 132. Jeudi matin, un peu moins de dix personnes assuraient la circulation en alternance sur la voie sud.

En plus du blocus complet de la route 132 pour 24 heures à partir de vendredi matin, des actions de perturbation sont également prévues sur le pont J.C. Van Horne reliant le Québec et le Nouveau-Brunswick à la sortie du pont du côté québécois. La circulation sera perturbée, mais les automobilistes pourront tout de même emprunter le pont, peut-on lire sur le site Web de Listuguj. 

Les autochtones ont érigé un campement temporaire au nord la route.

Les Micmacs protestent contre les politiques du gouvernement conservateur de Stephen Harper, notamment le projet de loi C-45 qui modifie les lois sur les autochtones et les pêches et le projet de loi C-38 qui modifie en profondeur le régime fédéral d'assurance-emploi.

Ces manifestations s'ajoutent à de nombreuses autres protestations au pays dans un mouvement autochtone appelé «Idle no more» destiné à rappeler au gouvernement le droit des autochtones d'être consultés sur les questions touchant leurs terres, leurs peuples, leurs traités et l'exploitation des ressources naturelles.

La Sûreté du Québec indique que le blocus s'est déroulé dans le calme jusqu'à présent.

La Sûreté du Québec surveille de près la situation. Son porte-parole, Claude Doiron, demande aux automobilistes «de faire preuve de retenue» et de s’armer de patience.

«Si la route 132 est complètement bloquée vendredi, les automobilistes qui souhaitent se rendre vers Québec seront appelés à passer par la route 134 au Nouveau-Brunswick. Des congestions sont à prévoir sur le pont, alors ce sera important d’être patient», dit-il.

Gesgapegiag

Le conseil de bande de Gesgapegiag a quant à lui décidé d’envoyer une délégation de 50 représentants de la communauté à la manifestation nationale du mouvement Idle no more qui se tiendra vendredi sur la colline du Parlement à Ottawa.

La directrice du conseil de bande, Catherine Johnson, précise qu’aucun blocus n’est prévu du côté du Gesgapegiag, sans pour autant écarter cette possibilité. «Ce n’est pas dans notre plan, mais nous verrons de quelle façon la manifestation évolue à Ottawa. Une décision sera prise demain», dit-elle.  

17 commentaires

Maryse Goudreau a écrit le 21 décembre 2012

Évitons les préjugés, les Mi'gmaques sont très souvent solidaire avec les communautés voisines. Je peux vous dire qu'ils sont de très bon voisin qui contribue à l'économie locale, ils sont politisés, ils ont parfois de la difficulté à faire entendre leurs messages. Est-ce que l'article vous l'explique les causes qu'ils veulent faire entendre? Non. Les médias n'ont pas tendance à leur donner la parole. Je souhaite que ceux qui ont leur côté individualiste trop développé tiennent compte de la cohésion sociale si importante à tout développement local. Il faut chercher à comprendre les réels enjeux en cause ici, car j'ai bien peur que le sujet réel n'est pas un barrage, mais un appauvrissement pour tous (y compris les non autochtones) et dans des secteurs économiques, sociaux et environnementaux. Il est difficile de comprendre le projet c-45 sans faire ses recherches. Ce n'est pas avec une demi-phrase d'article qu'on peu comprendre un enjeu et juger des gens qui ont fait leur devoir, et compris les implications du projet loi sur le bien-être collectif.

Élodie Brideau a écrit le 21 décembre 2012

C'est triste qu'Harper réussisse à s'en sortir en nous divisant plutôt que de nous unir contre lui. Ce sont tous les Canadiens qui devraient être dans les rues à manifester, pas juste les autochtones. Vous n'êtes pas d'accord avec les moyens empruntés, cela est propre à vous, mais de là à généraliser et blâmer un peuple qui à tout à nous blâmer, un peu de retenue. Informez-vous, lisez, soyez des citoyens responsables et vous réaliserez peut-être que nous, les blancs, sommes loin d'être tout blancs. L'histoire nous montre que ce qu'on leur a fait est incomparable à bloquer une route alternative. Le lègue que Harper est en train de faire à nos enfants est la chose contre laquelle se révolter et une raison de passer de mauvaises fêtes. Faire un détour pour se rendre voir les gens qu'on aime c'est un détail.

john a écrit le 20 décembre 2012

comment accepter que quelq'un peut avoir droit au chomage quand il y a des emploies disponibles sur letérritoire .Je suis bien d'accord c'est tres discutable ce moyen de pression .C'est tres néfaste pour l'économie .Alors vivre l'ouverture des chemins et aller brailler ailleur.

Daniel Bouchard a écrit le 20 décembre 2012

Je vais le faire une fois et une seule, car ici on commente les nouvelles et non les commentaires des commentaires. " Pas fort mon cher Albert, tu ne sais rien de moi, tu me donnes des recommandations, tu ne sais pas si j'ai déjà écrit ou pas, si j'ai déjà participé aux manifs ou pas, aux pétitions sur le web ou pas, tu penses que je connais pas l'adresse courriel, le numéro de téléphone ni l'adresse du bureau de Toone...Harper et son futur candidat en Gaspésie, je vais m'en occuper aux prochaines élections. Alors vu que tu sais rien de moi, contentes toi donc de commenter les nouvelles, je ne suis pas amateur de tchat! Quand tu vas à la chasse, si tu veux tuer un orignal tu tires pas sur les lièvres.

JF a écrit le 20 décembre 2012

@Bilbo Cyr Votre prose m'émeut m. Cyr. Mais vous prêtez de noble intentions à nos première nations qui manifestent beaucoup plus ces temps-ci pour ne pas que le fédéral se mêlent de la gestion "exemplaire" des deniers publics qui leurs sont attribués.

Albert Picard a écrit le 20 décembre 2012

Pourquoi ne pas prendre votre plume, monsieur Bouchard? Écrivez à votre député et au PM du Canada pour lui faire part de vos préoccupations concernant le sort des travailleurs, commerçants et entrepreneurs. Demandez leur de régler ça. Faites leur part de votre indignation. Demandez a vos amis de faire de même. C'est un moyen qui a fait ses preuves. Autrement certains croiront que vous vous bercer à la maison pour y gueuler. Voici leur courriels. Toone : philip.toone@parl.gc.ca (si vous êtes de la Gaspésie/Îles-de-la-Madeleine) Harper : pm@pm.gc.ca

Élodie Brideau a écrit le 20 décembre 2012

C'est triste qu'Harper réussisse à s'en sortir en nous divisant plutôt que de nous unir contre lui. Ce sont tous les Canadiens qui devraient être dans les rues à manifester, pas juste les autochtones. Vous n'êtes pas d'accord avec les moyens empruntés, cela est propre à vous, mais de là à généraliser et blâmer un peuple qui à tout à nous blâmer, un peu de retenue. Informez-vous, lisez, soyez des citoyens responsables et vous réaliserez peut-être que nous, les blancs, sommes loin d'être tout blancs. L'histoire nous montre que ce qu'on leur a fait est incomparable à bloquer une route alternative. Le lègue que Harper est en train de faire à nos enfants est la chose contre laquelle se révolter et une raison de passer de mauvaises fêtes. Faire un détour pour se rendre voir les gens qu'on aime c'est un détail.

Martin Zibeau a écrit le 20 décembre 2012

Bravo aux Micmacs et aux Premières Nations en général d'avoir encore aujourd'hui dans un monde où le cynisme fait loi, le courage de se tenir debout.

Daniel Bouchard a écrit le 20 décembre 2012

On peu difficilement être solidaire quand on écœure les citoyens travailleurs, commerçants et entrepreneurs en ralentissant et en bloquant des routes. Ceux que ça dérangent pas, sont ceux qui se bercent à la maison. Allez bloquer la réception de Noel d'Harper à Ottawa, celle de Max Bernier en Beauce, de Lebel dans son patelin et les autres ministres. À part lire qu'il y a une manif à Saint Clin clin, il s'en sacres-tu à Ottawa! C'est le même projet de loi, contesté depuis des mois, payez-vous des autobus à la gang et allez manifester à Ottawa, là où ça va faire effet!. Ceux qui se font écœurer présentement sont ceux qui amènent des impôts et des taxes aux deux gouvernements

Bilbo Cyr a écrit le 20 décembre 2012

@JF: Ces manifestations s'ajoutent à de nombreuses autres protestations au pays dans un mouvement autochtone appelée «Idle no more» destiné à rappeler au gouvernement le droit des autochtones d'être consultés sur les questions touchant leurs terres, leurs peuples, leurs traités et l'exploitation des ressources naturelles....Il semblerait, monsieur, que vous prenez ce que vous voulez la dedans...

JF a écrit le 20 décembre 2012

@Philippe Pelletier Ma source c'est l'article que je commente qui mentionne spécifiquement la réforme de l'assurance emploi, alors gardez vos leçons pour vous.

Philippe Pelletier a écrit le 20 décembre 2012

@ JF Les lois C-38 et C-45 comprennent chacun plus de 1000 lois incluant ENTRES AUTRES la réforme de l'assurance emploi, mais aussi la protection des cours d'eau (82 lacs rivières protégés dans tout le Canada désormais), la fin du financement sur la recherche scientifique en océanographie et toute espèce animale non commercialement exploité et quelques 2000 autres lois dont nous ne savons pas encore les conséquences, l'analyse de ces dernières n'ayant pas encore été faite, puisque désormais au Canada on fait passer d'abord et on réfléchit ensuite. C'est un recul collectif qu'il sera très difficile à rattraper, voire impossible. Nous devons condamner ces lois mammouth, pas retomber dans le cliché cheap des "maudits indiens qui profitent du système". Élargissez votre perception et vérifier vos sources avant de présumer. Nous sommes tous concernés par ce qui se passe dans notre pays avec la gestion de nos ressources.

Bilbo Cyr a écrit le 20 décembre 2012

Les autochtones s'attaquent à un problème que nous avons en commun: Harper. Pour cette raison, même si les moyens sont discutables, ils sont justifiés par la fin. Puissent-ils être la roche dans sa botte. Soyons solidaires de nos voisins, acceptons de faire un détour et surtout, surtout, évitons les préjugés et les généralisations.

Renald Arsenault a écrit le 20 décembre 2012

Pourquoi la gendarmerie Royal du Canada ne s'occupe pas de ce problème de blocage de route. Je vois dans cette façon d'agir des Mic-Mac qu'il y a au Canada deux sortes de lois . !-une pour les indiens et l'autre pour les blancs Il y a d'autres moyens de contester une loi que de bloquer une route, surtout que eux ils n'ont pas besoin de chaumage car, car ils ont une paye de toute façon. C'est rendu ridicule et à un moment donné ça peut dégénérer en conflit plus sérieux

Gaspesien de souche a écrit le 20 décembre 2012

Faudrait que tout les Gaspésiens s'unisses aux autochtones,se vendredi. Pour dire à Harper que nous aussi les Gaspésiens on a le droit de nous nourrires, de vivre comme on l'a toujours faites , qu'ici en Gaspésie nous vivons d'emploi saisonnier. Harper arrête de tout nous enlever que se sois dans les pêches, les parcs, le touriste, la forêt et que la loi C38 est le boute de boute que cela va touché des dixaines de milliers de gens d'ici et d'ailleurs. Autochtones, Gaspésien, nouveau brunswickois, assemblons nous. C'est Harper qui va réalisé la séparation du Quebec, lâche pas mon steven on va l'avoir notre séparation

JF a écrit le 20 décembre 2012

Ils protestent contre la réforme de l'assurance emploi?!?!?!? Ça ben l'air qu'ils prenent bien ce qu'ils veulent de nos lois et règlements.....

Daniel Bouchard a écrit le 20 décembre 2012

Certain que monsieur Harper, et ses ministres à Ottawa, qui présentement, se souhaitent des vœux de Noel, doivent être grandement dérangés par la fermeture d'une route en Gaspésie! Écœurer les voyageurs et les travailleurs locaux sur nos routes sont loin de faire avancer la cause! Le cheuf et sa gang, il aurait pas eu l'idée de manifester en même temps que les autres voilà deux mois? Vraiment le don de se rendre sympathique eux autres!

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.