Développement économique et exportation

Les RackModeuses cessent leurs activités

Par ,
De gauche à droite: Nicole Ouellette Pitre (couturière), Jasmine Martin (membre fondatrice) et Lise Savoie (couturière).

De gauche à droite: Nicole Ouellette Pitre (couturière), Jasmine Martin (membre fondatrice) et Lise Savoie (couturière). Photo : Éricka Poirier-Leblanc

SAINT-ALEXIS-DE-MATAPÉDIA - La coopérative de travail Les RackModeuses cesse ses activités. Leurs derniers vêtements et accessoires fabriqués avec des tissus usagés étaient à vendre samedi.

Après deux ans d’existence, cette coopérative de travail implantée à Saint-Alexis-de-Matapédia récupérait les vêtements, destinés à être jetés, pour en faire des pièces de modes ou des accessoires.

Le projet de ces quatre femmes allait bon train mais «un concours de circonstances a fait que certaines ont dû faire des choix personnels et familiaux qui ne permettaient pas de continuer», décrit l’écoconceptrice, Julie Zaolie Tessier.

Un déstockage samedi

Samedi, elles ont organisé un grand déstockage : «Il y avait plus de monde qu’à l’ouverture», décrit Mme Zaolie Tessier. Néanmoins, la coopérative est en négociation pour le rachat des produits invendus à des écoconcepteurs Québécois.

Malgré un peu de tristesse, les RackModeuses soulignent des points positifs : «il est possible de faire ‘’du neuf de qualité‘’ avec du ‘’vieux usagé’’, et qu’il est encore possible de faire de la qualité en grande quantité au Québec», explique Mme Zaolie Tessier.

Recycler les vêtements

L’idée des RackModeuses est née des désirs de deux trentenaires : Jasmine Martin voulait créer un centre de tri pour récupérer les vêtements usagés et Mme Zaolie Tessier souhaitait les transformer pour qu’ils trouvent une seconde vie. Deux autres femmes se sont par la suite greffées à l’entreprise.

«Notre force c’était notre installation, explique l’écoconceptrice. Nous avions un grand atelier et des machines qui nous permettaient de produire en grande quantité.»

Une partie des vêtements qu’elles avaient récupéré du Comptoir d’entraide de Nouvelle, est déjà trié et revendu à d’autres écoconcepteurs. Le reste sera jeté et trié avec l’aide de la compagnie de recyclage Jaffa.

1 commentaire

orbie a écrit le 14 mai 2013

NOOoooooooon !!! :(

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.