Développement économique et exportation

Les Plateaux : Desjardins gardera un centre de service

Par ,
Le centre de service de Saint-François-d’Assise serait maintenu, selon la proposition de Desjardins

Le centre de service de Saint-François-d’Assise serait maintenu, selon la proposition de Desjardins Photo : Gracieuseté site web de Desjardins

MATAPÉDIA - Après des discussions avec les citoyens et les représentants des municipalités, la caisse Desjardins des-Monts-et-Rivières propose de maintenir un des trois points de services existants, à Saint-François-d’Assise, sous conditions que les municipalités payent 60 000 $ annuellement.

«Le conseil d’administration de la caisse se dit prêt à ne pas fermer le point de service de Saint-François-d’Assise si les municipalités acceptent d’assumer les coûts de maintien de ce centre qui s’élève autour de 60 000 $ par année, comme le proposait le comité ACCORDons-nous», a déclaré, mercredi, la directrice générale de l’institution financière, Jacqueline Dufour.

«En contrepartie, la caisse les remboursera en partie, voire entièrement, en fonction de la croissance de l’épargne et du crédit», ajoute Mme Dufour. Une entente sera à élaborer, si cette proposition est recevable par le Comité ACCORDons-nous.

Il s’agit d’un revirement de situation pour l’avenir des points de services de Saint-François-d’Assise, Saint-Alexis-de-Matapédia et L’Ascension-de-Patapédia, dont la fermeture avait été annoncée le 16 avril, lors de l’assemblée générale annuelle.

Des négociations

Une annonce qui avait choqué ses membres. Certains ont alors constitué le comité ACCORDons-nous, soutenu par les élus des municipalités concernées. Ils ont présenté le 7 mai dernier plusieurs scénarios pour le maintien des services sur les Plateaux, appuyés d’une pétition.

«Le risque est du côté des municipalités. Ils jugent que les gens ont besoin de ces points de services, ils devront démontrer qu’il y a une utilisation par les membres des Plateaux, c’est gagnant gagnant», réagit Mme Dufour.

En revanche, le conseil d’administration a exclu l’idée de garder les trois centres, compte-tenu des coûts d’aménagement et de maintien de fonctionnement qui s’élèveraient à près de 250 000 $, la première année.

Des solutions de subsitutions

Malgré le maintien d’un point de service, les membres devront se déplacer jusqu’à Matapédia pour mettre à jour leur livret. En attendant, la caisse met en place des solutions pour les commerçants et les personnes à mobilité réduite d’ici la fermeture des points de service le 14 juin.

2 commentaires

Jean-francois Samuel a écrit le 24 mai 2013

Les coûts de maintien sont une semaine de salaire pour la boss à Montréal.

Marie-Eve Tessier a écrit le 23 mai 2013

C'est un peu ridicule comme proposition, non ?

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.