Art, culture et loisirs

Les photographes sont à l’honneur en Gaspésie

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Le photographe, Christian Lamontagne, de Sainte-Félicité-de-Matane, présente à Cap-Chat, une série de portraits réalisés lors d’un voyage dans les déserts du sud de la Californie, dont celle ci-dessus.

Le photographe, Christian Lamontagne, de Sainte-Félicité-de-Matane, présente à Cap-Chat, une série de portraits réalisés lors d’un voyage dans les déserts du sud de la Californie, dont celle ci-dessus. Photo : Christian Lamontagne

Une trentaine de photographes professionnels et émergents de la Gaspésie, du Canada, des États-Unis et de l’Europe sont de passage en Gaspésie à l’occasion de la semaine professionnelle des Rencontres internationales de la photographie en Gaspésie.

«Les gens auront la chance de rencontrer des photographes internationaux et d’ici qui ont marqué l’histoire, ce n’est pas rien. C’est une occasion unique de découvrir différentes écritures de la photographie», lance Claude Goulet, directeur général de l’événement.

Parmi ces photographes, la Suisse Anja Niedringhaus a reçu en 2005 le prix Pulitzer dans la catégorie photo d’actualité avec des collègues de l’Agence Associated Press pour leur couverture de la guerre en Irak. Mme Niedringhaus, qui a notamment couvert plusieurs conflits dans le monde, participera à une rencontre sur le photojournalisme au Centre d’artistes Vaste et Vague de Carleton-sur-Mer le 24 août.

Découverte

Jusqu’au 25 août, les amoureux de la photographie pourront ainsi assister à des dizaines de rencontres avec les photographes sur l’ensemble du territoire de la Gaspésie.  Le coup d’envoi des activités se tiendra vendredi à 17h également au Centre d’artistes Vaste et Vague de Carleton-sur-Mer, alors que le public pourra assister au vernissage de l’exposition Stripes and Stripes du photographe américain Nick Kline.

La soirée d’ouverture officielle de la semaine professionnelle des Rencontres se tiendra quant à elle samedi au Centre récréatif de Marsoui, où les artistes Normand Rajotte et Ewa Monika Zebrowski échangeront avec le public sur l’interprétation du quotidien en photographie.

«Notre région est privilégiée d’accueillir un aussi grand nombre de photographes reconnus. En général, ces artistes se retrouvent seulement dans les institutions muséales. Mais cette semaine, le public  pourra les rencontrer sur l’ensemble du territoire de la péninsule», poursuit avec enthousiasme M. Goulet.

Rappelons que les visiteurs ont jusqu’au 10 septembre pour découvrir les œuvres des 30 photographes dans les 14 municipalités-hôtes des expositions. Au total, quelque 900 photos sont exposées à différents endroits de la péninsule dans le cadre de cette 3e édition des Rencontres internationales de la photographie en Gaspésie.

L’an dernier, 42 000 personnes ont visité les expositions, selon les organisateurs.

À lire aussi

La photo en vedette pour une 3e année en Gaspésie



Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.