Politique

Les libéraux de la région vantent leur travail d’équipe

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Les députés libéraux sortants de la région entendent travailler ensemble s’ils sont élus le 4 septembre.

Les députés libéraux sortants de la région entendent travailler ensemble s’ils sont élus le 4 septembre. Photo : Thierry Haroun

Les candidats libéraux de Gaspé et de Bonaventure, Georges Mamelonet et Damien Arsenault, ont tenu un point de presse lundi à Chandler pour dresser le bilan de leur travail d’équipe au cours de dernier mandat du gouvernement Charest.

Ces derniers ont fait part de leur intention de joindre leurs efforts à ceux du candidat libéral des Îles-de-la-Madeleine, Germain Chevarie, «afin de travailler ensemble à l'essor de la région», note-t-on dans la documentation remise aux journalistes.

«Nous formons une équipe unie dans la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine. C'est ce qui fait notre force. Trois voix qui portent le même message, qui défendent les mêmes enjeux, ont forcément un plus grand impact.» M. Mamelonet s'est dit toutefois ouvert à travailler avec d'autres élus dans la région après l'élection, si les circonstances le demandaient.

Les candidats libéraux ont décliné plusieurs de leurs réalisations, telles que la reconduction du Fonds d'intervention stratégique régional et du Fonds d'aide au développement des territoires, l'octroi de 17 millions sur deux ans à la Société du chemin de fer de la Gaspésie afin d'améliorer le réseau ferroviaire de Matapédia à Gaspé ainsi que l'implantation  d'un service d'hémodialyse au CSSS du Rocher-Percé.

Foresterie

Confronté au fait qu'aucun projet forestier n'a abouti à Chandler à ce jour, M. Mamelonet a rappelé que le gouvernement libéral a fait son possible au regard de la crise forestière qui sévit depuis des années, mais que rien n'est encore joué. «On a dans la poche arrière quelques dossiers de gens qui sont venus au Québec pour voir un petit peu les marchés. On travaille pour Chandler».

Rappelons l'échec de la relance de l'ancienne usine de papier Gaspésia, l’abandon du projet de complexe de bois de la firme Bois BSL et le projet d'Atlantic Fiber Resources qui est attendu depuis deux ans. À ce titre, M. Arsenault a tenu à dire que «l'allocation de bois» qui y serait consentie est déjà réservée, si jamais ce projet voyait le jour

Enfin, ouvrir un bureau dans la région qui ferait la promotion du Plan Nord auprès des entreprises gaspésiennes est l'un des engagements des libéraux.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.