Les infrastructures sont la priorité des préfets

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
Les infrastructures municipales sont au cœur des préoccupations des préfets de la Gaspésie.

Les infrastructures municipales sont au cœur des préoccupations des préfets de la Gaspésie. Photo : Nelson Sergerie

GASPÉ – Les préfets de la Gaspésie veulent entendre parler de solutions au niveau des infrastructures de la part des candidats à l'élection du 7 avril prochain alors que plusieurs municipalités doivent composer avec des investissements importants à réaliser.

Le préfet de la MRC de Bonaventure, qui siège au sein de la Fédération québécoise des municipalités (FQM) et qui a participé aux négociations entourant le renouvellement du pacte fiscal Québec-Municipalités est direct : « On s'attend du gouvernement qu'il commence sérieusement à s'occuper des municipalités. On parle de réfection des routes, de l'asphalte, les lignes et des panneaux de sécurité, ce sont des sommes d'argent très considérables », indique Jean-Guy Poirier.

Une position partagée par son voisin d'Avignon : « Au niveau des routes municipales, on vit avec le même budget depuis près de 25 ans avec la réforme Ryan. Il faudrait que le gouvernement bouge afin de remettre nos chemins à niveau », ajoute Guy Gallant.
Outre la voirie locale, l'incapacité financière des petites municipalités à investir dans la réfection des réseaux d'aqueduc et d'égouts retient aussi l'attention : « Tu ne peux pas demander aux municipalités dévitalisées comme Port-Daniel-Gascons d'investir 15 millions $ dans un projet de 30 millions $ », indique la préfète de la MRC du Rocher-Percé, Diane Lebouthillier.

Sa collègue de la Côte-de-Gaspé, Délisca Ritchie-Roussy va plus loin : « Il faut avoir le maximum d'aide. Les petites municipalités n'ont pas les moyens de donner 50 % de la facture. Il faudrait qu'elles n'aient que 5 pour cent à verser pour tous les projets d'aqueduc et d'égout », dit-elle.

La rénovation des aéroports régionaux de Grande-Rivière, Gaspé et Sainte-Anne-des-Monts est aussi évoquée par les préfets. C'est le cas de celui de la Haute-Gaspésie : « L'aéroport à Sainte-Anne-des-Monts est important. Le tourisme hivernal est en développement. Pour se faire, ça nous prend un aéroport à niveau. Si on veut obtenir l'avion-ambulance, la piste doit être allongée et élargie. Il est important aussi pour le développement économique », souligne Allen Cormier.

Plusieurs autres sujets

Le développement économique et la santé sont aussi des enjeux abordés par les préfets.
Dans Rocher-Percé, on souhaite que le prochain gouvernement poursuive dans les traces du plan de relance de la Gaspésie alors qu'en Haute-Gaspésie, on réclame toujours du bois supplémentaire pour que la scierie du groupe Deniso Lebel puisse être relancée.
En santé, le maintien des effectifs dans les CLSC de Murdochville et Grande-Vallée préoccupe Délisca Ritchie-Roussy, alors qu'Allen Cormier souhaite que les budgets en santé soient maintenus à leur niveau actuel.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.