Politique

Les écologistes interpellent les candidats dans Bonaventure

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
La porte-parole de la Coalition Éco-Vigilance, Cynthia Dow (à droite), et un membre du groupe environnementaliste, Michel Goudreau (à gauche), souhaitent que les candidats dans Bonaventure se prononcent sur les dossiers environnementaux de la Gaspésie.

La porte-parole de la Coalition Éco-Vigilance, Cynthia Dow (à droite), et un membre du groupe environnementaliste, Michel Goudreau (à gauche), souhaitent que les candidats dans Bonaventure se prononcent sur les dossiers environnementaux de la Gaspésie. Photo : Antoine Rivard-Déziel

Les candidats dans la circonscription de Bonaventure sont invités à se prononcer sur les projets industriels susceptibles d'avoir des incidences environnementales importantes.

L’invitation a été lancée par la Coalition Éco-Vigilance Baie-des-Chaleurs et le groupe Environnement Vert-Plus via un questionnaire par lequel ils peuvent faire connaître leur position sur différents dossiers, comme la Loi sur les Mines, le projet de mine d’alumine de la firme Orbite Aluminae, l’exploration d’uranium, les hydrocarbures ou encore le projet de cimenterie à Port-Daniel.

L’écologiste Bilbo Cyr note que le développement de tels projets doit impérativement se faire en collégialité avec la population. «Le message qu’on lance, c’est que le développement de la Gaspésie va devoir se faire avec les Gaspésiens. Il va falloir que la population soit consultée sur les projets majeurs. Actuellement, le modèle qu’on nous propose en est un à sens unique qui va du haut vers le bas.»
 
La transparence devra également être au rendez-vous, souligne par ailleurs Bilbo Cyr. «Exiger la transparence de ceux qui viennent exploiter nos ressources naturelles est un strict minimum».

Selon Cynthia Dow, porte-parole de la Coalition Éco-Vigilance, «il est important que les électeurs et les électrices connaissent les positions des candidats sur ces enjeux.» Selon elle, le silence «ne sera pas d’or, mais parlera très fort», a-t-elle ajouté par voie de communiqué.
 
Les candidats, Damien Arsenault (Parti libéral), Sylvain Roy (Parti québécois), Patricia Chartier (Québec solidaire) et Jean-Marc Landry (Coalition avenir Québec) ont jusqu’au 14 août pour répondre au questionnaire qui leur a été acheminé il y a quelques jours.

1 commentaire

Jean-François Dubois a écrit le 7 août 2012

Très pertinent ,j'ai hâte de lire les réponses des différents candidats!

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.