Art, culture et loisirs

Les aventures de Coquine et Scapareau, du théâtre pour emporter

Par Karyne Boudreau, journaliste, graffici.ca
Les aventures de Coquine et Scapareau présente deux sympathiques marionnettes gaspésiennes.

Les aventures de Coquine et Scapareau présente deux sympathiques marionnettes gaspésiennes. Photo : Gracieuseté

BONAVENTURE — Le Théâtre de la Petite Marée innove avec un tout nouveau spectacle 100 % gaspésien prêt à emporter dans les écoles, les garderies, les festivals et les fêtes pour enfants.

C’est dans un petit castelet démontable que deux comédiens marionnettistes entraînent les enfants avec eux dans les aventures de Coquine et Scapareau; deux sympathiques marionnettes gaspésiennes. Un peu à la façon du Guignol français, ce spectacle demande la participation des enfants.

« Ce que la Petite Marée nous offre depuis 20 ans, c’est du théâtre d’été pour enfant et on va continuer de le faire, explique Manue Babin, responsable des communications pour le théâtre. Mais il y avait une demande des organisations d’événements comme la Braderie ou le Festival Western pour des spectacles pour enfants et on a décidé d’y répondre », dit Mme Babin.

Cette production mobile a été créée lors d’une résidence d’artistes à la Polyvalente de Paspébiac en février et mars dernier. « Les artistes ont travaillé avec les jeunes et les ont interrogés sur leur réalité et ça a contribué à la conception des marionnettes et de leur première aventure », raconte Manue Babin.

Dans Le transporteur, ce premier épisode d’environ 50 minutes, Scapareau vient de prendre le champ avec sa camionnette. Il transportait toute la crème glacée prévue pour la fête municipale. Il doit faire vite pour sortir sa voiture embourbée, car la crème glacée risque de fondre. Pendant qu’il part chercher du secours, un voleur s’empare du butin glacé. Réussira-t-il à éviter que la fête soit ruinée? Une chose est sûre, c’est qu’il aura besoin de l’aide de son amie Coquine, du Garde -Chasse, de son ami Bardasse et bien sûr des amis spectateurs.

« Ça s’adresse aux enfants de 3 ans et plus, mais c’est un bonheur pour toute la famille que d’assister à une de nos représentations », assure Mme Babin qui confirme que la production sera présentée au Festival de musique du bout du monde cet été à Gaspé. « On est en pourparler avec d’autres organisations et on sera présent au Salon de l’enfance [de Bonaventure le 3 mai prochain], avec les marionnettes, pour ceux qui voudraient en savoir plus sur notre projet. »

Dans une mise en scène de Jacques Laroche, les comédiens marionnettistes Pierre-André Bujold et Édith Bélanger rendent le texte qu’ils ont écrit avec Jacques Laroche. La confection des marionnettes a été confiée à Karine Leblanc qui a vu aussi à la conception des décors avec Pierre-André Bujold.

Le ministère de l’Éducation du loisir et du sport et le ministère de la Culture et des Communications, le Fond de développement culturel de la Ville de Bonaventure et la commission scolaire René Lévesque sont associés au projet.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.