Tourisme, Développement économique et exportation

Lancement du train touristique l’Amiral

Par ,
Les représentants des entreprises qui ont participé à la mise en place de l’Amiral ont inauguré officiellement le train touristique à la gare de New Richmond

Les représentants des entreprises qui ont participé à la mise en place de l’Amiral ont inauguré officiellement le train touristique à la gare de New Richmond Photo : Pauline Phouthonnesy

NEW RICHMOND-Le train touristique l’Amiral a effectué sa première sortie samedi matin entre New Richmond et Bonaventure, avec à son bord 145 personnes.

Les quelques touristes et familles gaspésiennes trépignent d’impatience en voyant arriver l’Amiral. La Gaspésie est désormais dotée d’un train touristique, à l’image du train du massif de Charlevoix ou de l’Orford Express. Le personnel d’accueil a sorti l’uniforme gris et les nœuds papillons bleus, aux couleurs du train. Une dizaine de dignitaires ont aussi participé à l’inauguration officielle.

Ironie du sort, les voyageurs sont partis de la gare de New Richmond, l’une des six gares de la région fermées, où il n’est plus possible d’y acheter des billets Via Rail.

Le budget total de ce projet s’élève à 2,1 millions et la fabrication du train a coûté 1,8 million. Le président de la société du Chemin de fer de la Gaspésie, François Roussy, souligne que 80 % du projet a été subventionné par la stratégie des croisières internationales du gouvernement du Québec. L’entreprise de chemin de fer souhaite ainsi diversifier son offre touristique.

Rentable en cinq ans

L’Amiral traite avec six croisiéristes internationaux qui font escale à Percé à l’automne : une des sources principales de revenus selon M. Roussy. Le directeur de la Société du chemin de fer de la Gaspésie, Olivier Demers prévoit cinq ans pour rentabiliser le train.

« On vise une clientèle familiale, des touristes et des gaspésiens, avec des tarifs raisonnables pour les prochaines sorties [55$/adulte et 40$/enfant de plus de 6 ans]», confère M. Roussy qui envisage de faire circuler l’Amiral l’hiver également.

Selon M. Demers, l’Amiral a créé 40 emplois saisonniers et 20 emplois permanents pour cette année de rodage.

Une journée

Les 145 voyageurs ont rejoint Bonaventure en un peu plus d’une heure. Les wagons de l’ancien train de banlieue montréalais ont été rénovés par l’entreprise de New Richmond Rail GD. Les grandes fenêtres permettent aux passagers d’admirer la mer entre deux zones boisées. À bord, les quatre agents ont servi des bouchées et des boissons de producteurs régionaux. Des navettes ont été mises en place pour amener les visiteurs sur les lieux d’attraction de Bonaventure (Festival Western, Bioparc ou centre-ville), avant le retour du train à 15h30.

La prochaine sortie de l’Amiral aura lieu entre New Richmond et Bonaventure, le 15 août, à l’occasion des Fêtes Acadiennes. Le train effectuera aussi une traversée Percé-Gaspé le 22 septembre.

1 commentaire

Albert Picard a écrit le 29 juillet 2013

Le gouvernement conservateur, forçant Via Rail à des compressions budgétaires additionnelles, a décidé de fermer six autres gares dans l'est du Québec et d'en laisser trois autres ouvertes mais sans agent de gare. Il n'y sera donc plus possible d'y acheter des billets dans celles-ci, d'une part, et il ne sera plus possible d'embarquer ou de descendre du train dans celles-là, d'autre part. Pour ce qui est de l'échappatoire internet que la ministre des transport Lisa Raitt propose en guise de solution pour acheter des billets, à quoi bon? Via Rail laisse son train tomber en ruines. Le gouvernement du Canada agit comme ces gros gestionnaires d'entreprises. Il est plus préoccupé à chercher à réduire les coûts qu'à moderniser le train en Gaspésie. Après Lac Mégantic, le gouvernement conservateur s'est laissé inspirer et laisse maintenant des gares sans train ou sans agent. Je me demande ce qui est arrivé de la compassion, sincère sans doute, exprimée par le Premier Ministre Stephen Harper lors de ses visites à Lac Mégantic les 7 et 28 juillet dernier... La compassion ce n'est pas juste une question de larmes ou de tête abaissée pour cacher la tristesse d'un visage déconfit. N'est-ce pas le rôle du gouvernement de s'assurer de maintenir le réseau ferroviaire dans tout le pays, même lorsque certaines lignes sont moins rentables? Je le pense personnellement. C'est essentiel pour notre région qui mène une lutte de tous les instants pour sa survie. Si on perd, on meurt. Comme Ministre des transport, l'Honorable Lisa Raitt devrait essayer de ménager le PM Harper des désagréments d'un autre voyage de compassion.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.