Lancement de campagne de Centraide

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
La présidente régionale de Centraide, Carmen Porlier, et le directeur général, Stephan Boucher.

La présidente régionale de Centraide, Carmen Porlier, et le directeur général, Stephan Boucher. Photo : Thierry Haroun

GASPÉ - Centraide Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine lance sa 25e campagne de financement avec l'objectif d'amasser 520 000 $.

Cette somme représente un peu plus que les 518 000 $ recueillis l'an dernier par les centaines de bénévoles qui vont parcourir le territoire afin d'amasser les dons qui seront distribués à plus de 80 % à une quarantaine d'organismes de la région.
La présidente régionale de Centraide, Carmen Porlier, estime que cette campagne répond à diverses clientèles dans le besoin. « Ça répond à des gens qui vivent des problèmes sociaux ou qui font face à des problèmes de santé mentale. On vient aussi en aide aux personnes âgées, ce qui permet de briser leur isolement. On accompagne aussi les gens qui doivent suivre des traitements médicaux. Donc, on aide des gens de tous âges ».

Le directeur général, Stephan Boucher, rappelle que des activités de levée de fonds en tous genres sont organisées. « Que ce soit la campagne Pizza Centraide, des tournois de golf, etc. Nous avons aussi d'importantes campagnes de souscription auprès des travailleurs des secteurs publics tant à l'échelle fédérale que provinciale. On parle de déduction à la source de 2 $, de 5 $ ou encore 10 $. C'est une aide précieuse pour nous ».

 On notera que ces campagnes de souscription auprès des fonctionnaires peuvent représenter plus de 60 % des sommes totales recueillies par Centraide dans le cadre de sa campagne régionale.

Nourrir les gens

Fabienne Montmagny, responsable de la sécurité alimentaire à l'Accueil Blanche-Goulet à Gaspé, note une hausse de la demande d'aide alimentaire. « Les dons qui nous proviennent de Centraide nous aident à l'achat de nourriture pour les gens dans le besoin. Et on voit une demande qui augmente particulièrement depuis que les cours au Cégep de Gaspé ont commencé parce qu'on sait que les prêts étudiants ne suffisent pas. J'ai aussi des demandes des personnes âgées et des gens qui travaillent au salaire minimum qui n'arrivent pas à joindre les deux bouts ».

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.