Politique

Jean-François Fortin mise sur le travail d’équipe et le changement

Par Johanne Fournier, journaliste, graffici.ca
Jean-François Fortin (à droite) veut succéder à Gilles Duceppe (à gauche) à la chefferie du Bloc québécois.

Jean-François Fortin (à droite) veut succéder à Gilles Duceppe (à gauche) à la chefferie du Bloc québécois. Photo : Johanne Fournier

Après avoir annoncé sa candidature à la chefferie du Bloc québécois et au lendemain de sa première journée à la Chambre des Communes, Jean-François Fortin est fébrile, mais confiant de rebâtir son parti.

Pour ce faire, le député fédéral de Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia souhaite s’allier aux forces vives du milieu.

Pour la portion gaspésienne de son territoire, la Haute-Gaspésie, le politicien pourra compter sur Daniel Côté, candidat bloquiste défait dans Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine aux dernières élections. « C’est un jeune père de famille bien branché sur la Gaspésie », commente le député.

Jean-François Fortin veut écouter les gens et mieux comprendre pourquoi les électeurs ont tourné le dos, autant à son parti qu’à la politique en général. Il cherchera à faire de la politique autrement.

Plan de match


M. Fortin est conscient qu’il ne pourra pas aller à la rencontre des citoyens des 53 municipalités de sa circonscription, en raison de l'étendue du territoire. « Il est possible de rencontrer les gens par vidéoconférence, une plateforme Internet évolutive, grâce à Skype et webcam, explique M. Fortin. Juste avec un écran d’ordinateur autour de la table, on peut se voir. Un blogue, Facebook et Twitter sont d’autres moyens d’échanger. »

Il prévoit par ailleurs consulter les membres de sa formation afin qu’ils définissent ensemble leur façon de voir le parti. « Il y aura des changements au Bloc, sans renier ce qui a été fait par le passé », annonce le candidat à la chefferie.

Le parlementaire de 38 ans n’appréhende pas la candidature de Maria Mourani, qui est toujours en réflexion à savoir si elle se portera candidate à la chefferie. « Le choix des membres sera le meilleur », laisse tomber le seul candidat en lice jusqu’à maintenant.

Les 53 000 membres du Bloc seront invités à choisir leur chef le 11 décembre.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.