Politique

Jean D'Amour en Gaspésie la semaine prochaine

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
Le nouveau ministre responsable de la région et député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Jean D'Amour.

Le nouveau ministre responsable de la région et député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Jean D'Amour. Photo : Tirée de Facebook

GASPÉ – Le nouveau ministre responsable de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine et député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Jean D'Amour, entend venir dans la région dès la semaine prochaine afin de prendre contact avec les acteurs politique et socio-économique de la région.

« Je ne sais pas si ce sera au début ou à la fin de la semaine prochaine. On va définir ça dans l'horaire », indique d'entrée de jeu le ministre, moins de 24 heures après sa nomination.

L'emploi vient en tête de liste de ses priorités : « Je pense que l'ancien gouvernement a déçu beaucoup. On a un taux de chômage à 17 %. C'est beaucoup. Il faut faire un inventaire des projets créateurs d'emplois. C'est notre obsession. Je ne veux pas décevoir », dit-il.

Sans mettre le plan de relance de la Gaspésie complètement de côté, le ministre entend l'ajuster : « Je vais définir une nouvelle façon de travailler. Les priorités de la Gaspésie, je vais respecter ça. Je suis un homme d'action. Demandez-moi pas de créer des tables. Je ne suis pas un ébéniste. On va définir notre modèle », explique-t-il.

Les principaux enjeux

Jean D'Amour estime être à l'aise avec les dossiers dans la région. Il veut se faire rassurant. « Je connais bien l'industrie éolienne qui est présente dans mon comté. Il y a des avenues de ce côté-là. Le projet de cimenterie aussi, pour lequel mon premier ministre a pris des engagements. Si on arrive à définir les bonnes priorités et qu'on va dans l'action, je ne vois pas pourquoi on ne réussirait pas », analyse M. D'Amour.

Sur le chemin de fer, le ministre admet avoir besoin de parfaire ses connaissances sur le dossier. « J'ai un avantage de bien connaître la Gaspésie pour y être allé à de nombreuses reprises depuis trois ou quatre ans. Nos anciens candidats et députés Damien Arsenault et Annie Saint-Onge, qui ont la Gaspésie gravée sur le cœur, m'ont bien aiguillé. J'ai des gens autour de moi qui vont m'aider », souligne M. D'Amour qui souligne qu'il pourra aussi compter sur le député des Îles-de-la-Madeleine, Germain Chevarie.

Sur l'intégrité

Philippe Couillard ayant fait de la question d'intégrité son leitmotiv durant la campagne électorale, M. D'Amour doit encore se défendre après avoir reconnu sa culpabilité à une infraction survenue en février 2009 alors qu'il travaillait pour la firme d'ingénierie BPR. Il avait fait du lobbyisme auprès de la Ville de Rivière-du-Loup, avant la fin de la période de deux ans après son mandat à la mairie, en novembre 2007.

« Je pense que ce sont de vieilles histoires et depuis, j'ai été élu trois fois comme député. Je ne rejette pas ça du revers de la main. Je pense que ces choses-là se doivent d'être derrière. Je me concentre sur mes priorités », explique M. D'Amour.

Biographie

Jean D'Amour est né à Rivière-du-Loup et est âgé de 50 ans.
« Je suis un gars du Bas-Saint-Laurent, producteur laitier. Je connais la forêt et l'agriculture. Je sais l'importance de l'emploi dans les communautés. Je sais ce que c'est d'occuper le territoire », explique-t-il.

Député de Rivière-du-Loup – maintenant Rivière-du-Loup-Témiscouata - depuis 2009, M. D'Amour avait été auparavant journaliste, attaché politique du député libéral de Rivière-du-Loup et ministre des Forêts Albert Côté entre 1988 et 1994, directeur de la Chambre de commerce de Rivière-du-Loup et maire de Rivière-du-Loup de 1999 à 2007. Il a occupé le poste de directeur au développement des affaires chez BPR entre 2007 et 2009.

11 commentaires

Gilles Thibodeau a écrit le 2 mai 2014

@ Johanne Fugère. Bonjour .< Si je vous comprends bien. > Hélas non Madame vous ne comprenez rien , votre aveuglement partisan fait obstacle à toute objectivité de votre part et érige un mur à votre vision de ce que nous possédons en Gaspésie ,en matière de ressources humaines de tous acabits ,sociaux économiques et tous autres. tous ces gens sont en mesure de très bien aiguiller M. D'Amour et de le raccompagner si le besoin y est . Note: M. Damien Arsenault dont vous souhaitez tant le retour a été défait deux fois , donc il serait superfétatoire qu'il revienne dans le décor . Toutefois si vous y tenez tant ,faudrait pas oublier que lors de sa visite dans la M.R.C. Rocher Percé , il devra nous ramener notre bois et surtout être accompagné de M.me Normandeau ,qui elle pourra peut-être nous expliquer le Rapport Genest ainsi que le dossier de l’aéroport de Grande -Rivière , parce que tout n'est pas très limpide dans ces dossiers, Gilles Thibodeau Pabos .

Johanne Fugère a écrit le 1 mai 2014

Si je vous comprends bien nous devrions ériger un mur (style mur de Berlin) au porte de la Gaspésie afin d’empêcher le méchant gouvernement du Québec élu démocratiquement de venir se mêler de nos affaires. Mon opinion n’est pas une opinion politique, elle se veut une opinion pour encourager la croissance et le développement chez-nous. P.S. Espérons que tous les gaspésiens n’ont pas une attitude aussi fermée sinon comme disait mon gendre récemment ‘’ Vous allez le manger votre pain noir en Gaspésie’’ ! P.S. Si René Lévesque vous lisait c’est sur qu’il se revirait dans sa tombe ! La gaspésienne

Gilles Thibodeau a écrit le 30 avril 2014

@ Johanne Fugère . Je vous cite < M. D’amour vous faites bien d’aller chercher vos interlocuteurs chez des gens qui veulent faire avancer la Gaspésie et d’éviter ceux qui sont là pour faire de la petite partisanerie> Si cela n'est pas de la partisanerie dites-moi qu'est la partisanerie ? Et surtout Madame ne faudrait pas oublier que ces gens dont il est question, ils ont été rejetés par les Gaspésiens le 7 avril dernier ,il me semble que c'est assez clair comme message , nous ne voulons pas de ces gens- là . @ le_gaspesien : Oui nous avons les élus(es) pour s'occuper de nos vraies affaires chez nous. Pas besoin de la clic à D'Amour . Le préfet de la M.R.C. Bonaventure M. Jean Guy Poirier se dit déçu de cette nomination , La préfète de la M.R.C. Côte de Gaspé et Mairesse de Murdochville abonde dans le même sens alors .....Gilles Thibodeau Pabos.

Johanne Fugère a écrit le 30 avril 2014

Bravo pour votre diplomatie M. Le Gaspésien, je suis certaine que ca devrait être très payant pour la Gaspésie !!!

le_gaspesien a écrit le 30 avril 2014

Il y a 3 députés élus par les Gaspésiens en Gaspésie; j'espère que monsieur D'Amour va s'en souvenir et mettra de côté la partisannerie pour faire avancer les dossiers avec eux. C'est sans doute beaucoup demandé à un Ministre libéral qui a déjà plaidé coupable d'avoir enfreint la Loi sur la transparence et l'éthique en matière de lobbyisme. Pas en 1972...en 2010. On le *récompense* en le nommant ministre. Bravo!

Johanne Fugère a écrit le 30 avril 2014

M. D’amour vous faites bien d’aller chercher vos interlocuteurs chez des gens qui veulent faire avancer la Gaspésie et d’éviter ceux qui sont la pour faire de la petite partisannerie.

Gilles Thibodeau a écrit le 28 avril 2014

M. André Coulombe. Moi aussi ce discours me laisse perplexe . M. D'amour semble oublier que les gens des comtés Gaspé et Bonanventure ont rejeté les candidats Arsenault et Saint -Onge . "" Je pense que l'ancien gouvernement a déçu beaucoup. Ho !! un instant M. D'Amour ,ce gouvernement a accompli plus en 18 mois que tous gouvernements libéraux en 70 ans. Damien Arsenault pour le gens de Chandler c'est de la vielle histoire dont nous préférons oublier le passage ,et je tiens à rappeler que Chandler est la plus grande ville du comté de Bonaventure . @ M,D'amour . M.D'Amour je suis un citoyen de Chandler, la grande ville du Comté de Bonaventure. Je veux porter à votre attention que la population de Chandler à rejeté en bloc M.Damien Arsenault lors de la dernière élection. Vous comprendrez que nous espérons que vous tiendrez compte qu'un représentant de votre bureau devrait être une personne de Chandler. De plus n'oubliez pas que nous avons un député élu démocratiquement qui lui aussi travaille pour le développement de son compté. Nous avons aussi des élus ( Mairesse + échevins(es) Chandler fait parti de la M R.C .Rocher Percé , là aussi il y a une élue démocratiquement M.me Lebouthillier (Préfète ) .Comme vous pouvez le constater nous possédons les personnes en mesure de vous aiguiller sur nos besoins , des personnes élues démocratiquement ,des personnes responsables en qui nous avons donné des mandats et notre confiance . Donc si vous voulez nous faire oublier les vielles histoires ,fraudrait pas essayer de nous en passer d'autres . GillesThibodeau Pabos.

André Coulombe a écrit le 26 avril 2014

Voila un discourt qui me laisse perplexe sur l'éventualité que cet homme travail de bonne foi avec nos députés ÉLU, M. Lelièvre et M. Roy. Ce qu'il dit: Nos anciens candidats et députés Damien Arsenault et Annie Saint-Onge, qui ont la Gaspésie gravée sur le cœur, m'ont bien aiguillé. J'ai des gens autour de moi qui vont m'aider, souligne M. D'Amour M. D'Amour, SVP Travailler avec nos élus en place, tel que proposé par votre chef pour que le travail continue et cesser la partisannerie, SVP. C’est la création d’emploi qui importe en Gaspésie…

André Coulombe a écrit le 26 avril 2014

Voila un discourt qui me laisse perplexe sur l'éventualité que cet homme travail de bonne foi avec nos députés ÉLU, M. Lelièvre et M. Roy. Ce qu'il dit: > M. D'Amour, SVP Travailler avec nos élus en place, tel que proposé par votre chef pour que le travail continue et cesser la partisannerie, SVP. C’est la création d’emploi qui importe en Gaspésie…

André Coulombe a écrit le 26 avril 2014

Voila un discourt qui me laisse perplexe sur l'éventualité que cet homme travail de bonne foi avec nos députés ÉLU, M. Lelièvre et M. Roy. Ce qu'il dit: > M. D'Amour, SVP Travailler avec nos élus en place, tel que proposé par votre chef pour que le travail continue et cesser la partisannerie, SVP. C’est la création d’emploi qui importe en Gaspésie…

Eric Lelièvre a écrit le 24 avril 2014

Bonjour, un ministre responsable de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine et député d'une autre région, voyons donc, sommes nous imbécile à ce point. Sa région passera toujours en premier. Quand t'il parle de déception envers l'ancien gouvernement, c'est eux qui était là. Ça prend plus que 18 mois pour changer de l'eau en vin. Merci.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.