Incendie suspect à la MRC de la Haute-Gaspésie

Par Johanne Fournier, journaliste, graffici.ca
L’incendie a ravagé la façade sud de l’édifice de la MRC de la Haute-Gaspésie à Sainte-Anne-des-Monts.

L’incendie a ravagé la façade sud de l’édifice de la MRC de la Haute-Gaspésie à Sainte-Anne-des-Monts. Photo : Johanne Fournier

Un incendie d’origine suspecte s’est déclaré la nuit dernière dans l’édifice de la MRC de la Haute-Gaspésie à Sainte-Anne-des-Monts.

Le feu a pris naissance à 3 h dans la façade sud de l’édifice, qui donne sur l’arrière du bâtiment. Une trentaine de pompiers des casernes de Sainte-Anne-des-Monts et de Cap-Chat qui ont été appelés sur les lieux ont pu rapidement circonscrire le brasier. Personne ne se trouvait dans l’édifice qui abrite les bureaux de la MRC et du Centre local de développement de la Haute-Gaspésie.

Selon l’agent d’information de la Sûreté du Québec (SQ), Claude Doiron, l’accès aux lieux a été interdit pour la journée, le temps de nettoyer, de ventiler et de rétablir l’électricité. Selon le service des incendies de Sainte-Anne-des-Monts, les dommages, qui ont été principalement causés par la fumée et l’eau ainsi que par le feu qui a complètement ravagé le mur extérieur de la bâtisse, sont évalués à environ 60 000 $.

L’enquête se poursuit

Ce matin, deux enquêteurs en incendie de la SQ à Rimouski, assistés d’un collègue du poste de Sainte-Anne-des-Monts, se sont rendus sur les lieux du sinistre afin de procéder à une enquête. «Puisqu’on ne connaît pas la cause pour l’instant, l’incendie est considéré suspect, précise le sergent Doiron. Le temps de faire les analyses nécessaires, ça pourrait prendre quelques semaines avant de connaître la cause. Le dossier demeure sous enquête.»

Ce sont les patrouilleurs de la SQ de la Haute-Gaspésie qui ont lancé l’alerte. «Alors qu’ils faisaient leur ronde de patrouille régulière, ils ont aperçu, à une bonne distance des lieux, une fumée qui leur semblait provenir d’une cheminée dont ils trouvaient qu’elle boucanait pas mal, raconte le relationniste de la SQ. C’est en se rendant au 464 du boulevard Sainte-Anne qu’ils ont fait la découverte de l’incendie. Avant l’arrivée des pompiers, ils ont tenté d’éteindre le feu avec des extincteurs, mais en vain.»

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.