Art, culture et loisirs

De l'impro pour la revitalisation culturelle de l’Anse-au-Griffon

Par ,
Les équipes des noirs et des bleus de la Ligue d’improvisation de Gaspé ont offert un spectacle hier soir dans un cadre enchanteur à L’Anse-au-Griffon.

Les équipes des noirs et des bleus de la Ligue d’improvisation de Gaspé ont offert un spectacle hier soir dans un cadre enchanteur à L’Anse-au-Griffon. Photo : Philippe Daoust

La Ligue d’improvisation de Gaspé (LIG) a tenu une soirée spéciale hier soir au Centre culturel Le Griffon qui vise à diversifier son offre artistique.

Des dizaines de personnes du grand Gaspé étaient à l’Anse-au-Griffon pour apprécier les humeurs improvisées des bleus et des noirs. Pour la LIG, il s’agit d’une façon de partager les talents des improvisateurs et de faire découvrir des talents locaux.

Les improvisateurs, qui jouent habituellement au Cégep de Gaspé durant la saison régulière, sont heureux de se produire devant de nouveaux publics. Cet été, ils ont aussi offert leur médecine à Petite-Vallée et même à Percé.

Les soirées d’improvisations comme celle de mercredi attirent une clientèle de l’extérieur et permettent au Centre culturel Le Griffon de participer à la revitalisation du village qui a déjà connu de pires moments.

Village revigoré

Un village qui vibre : voilà le souhait des administrateurs du Centre culturel Le Griffon. Son président, Vincent Malouin, estime qu’il faut diversifier l’offre culturelle actuellement axée sur les arts visuels.

Pour y arriver, le Centre culturel mise sur l’ouverture de sa nouvelle salle de spectacle aménagée au coût de 650 000 $ et dont l’inauguration est prévue le mois prochain. «La salle répondra à des besoins assez uniques, prévoit M. Malouin. On a une salle en bord de mer, pratiquement sur l’eau. On ne retrouve pas de telles salles au centre-ville ni ailleurs en Gaspésie. Elle fera sa marque!» La salle pourra également accueillir des réunions d’affaires ou des symposiums.

Avec son Café de l’Anse et le Manoir Le Boutillier situé juste en face, le village espère laisser sa griffe sur l’offre culturelle gaspésienne au même titre que Petite-Vallée ou l’Anse-à-Beaufils.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.