Art, culture et loisirs

De l’impro nouveau genre dans la Baie-des-Chaleurs

Par Karyne Boudreau, journaliste, graffici.ca
Six joueurs issus de la Ligue d’improvisation de la Baie-des-Chaleurs ont travaillé ensemble pour développer cette nouvelle forme de jeu.

Six joueurs issus de la Ligue d’improvisation de la Baie-des-Chaleurs ont travaillé ensemble pour développer cette nouvelle forme de jeu. Photo : Jean-François Roy

CARLETON-SUR-MER - La Switch est un nouveau concept d’improvisation où des comédiens s’unissent pour offrir un spectacle dans un cadre plus éclaté que la formule habituelle à deux équipes et un arbitre.

Désireux de relever un nouveau défi, six improvisateurs issus de la Ligue d’improvisation de la Baie-des-Chaleurs ont travaillé ensemble pour développer ce nouveau concept dans la région qui existe à Montréal sous le nom d’un Cinq places.

« Ça existe en ville, mais c’est unique en région. On a présenté un premier spectacle en mai dernier et ça bien marché », explique l’une des joueuses de la Switch, Emmanuelle Babin.

Le jeu se déroule comme suit : cinq joueurs se produisent sous l’œil averti d’un maître du jeu. Pas d'équipes, pas d'arbitre, pas de thèmes ni de points.

Jeudi le 14 novembre prochain, au Naufrageur, dès 20h, Sébastien Desbois, Patrick Dubois, Dannick Poirier, Édith Bélanger et Manue Babin switcheront devant l’œil aguerrit du maître du jeu, Julien Leblanc.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.