Idle No More : les jeunes de Listuguj font entendre leur voix

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Des dizaines de jeunes ont manifesté mardi midi à Campbellton dans le cadre du mouvement Idle No More.

Des dizaines de jeunes ont manifesté mardi midi à Campbellton dans le cadre du mouvement Idle No More. Photo : Antoine Rivard-Déziel

Le mouvement de protestation autochtone Idle No More se poursuit à Listuguj alors que des dizaines de jeunes de la communauté ont manifesté mardi midi au centre-ville de Campbellton. 

Organisée par les élèves de Listuguj qui fréquentent la Sugarloaf Senior High School située à Campbellton, cette action survient quatre jours après la manifestation qui a réuni plus de 350 personnes sur le pont J.C. Van Horne.

Dès le début de l’heure du midi, des dizaines d'élèves ont quitté leur établissement scolaire en direction du centre-ville de Campbellton. Ils se sont ensuite réunis dans le stationnement d’un commerce situé à l’intersection de la rue Roseberry et Subway pour se faire voir des automobilistes. Après quelques minutes, ils sont repartis vers leur école pour rentrer en classe.

L’événement s’est déroulé dans une ambiance festive, alors que les jeunes chantaient et dansaient au son des tambours.

«Beaucoup de jeunes participent à Idle No More. Mais je sais aussi que plusieurs étaient gênés et hésitaient à s’impliquer. Les voilà maintenant mobilisés. À partir d’aujourd’hui, je crois que nous verrons de plus en plus nos jeunes s’impliquer dans le mouvement. Ce n’est qu’un début», a déclaré Darcy Gray, un des membres du conseil de bande venu appuyer les élèves.

Les actions se poursuivront

Une cinquantaine de membres de la communauté de Listuguj se sont par ailleurs réunis lundi soir pour faire le point avec le chef Dean Vicaire au sujet de la rencontre entre le premier ministre Stephen Harper et des chefs autochtones tenue vendredi dernier.

«C’est très positif. Le premier ministre a écouté les chefs et s’est engagé à ouvrir le dialogue au sujet de plusieurs revendications», a commenté M. Dicaire, aussi présent aux côtés des jeunes.

Les Micmacs de Listuguj se sont aussi entendus pour poursuivre leurs actions, afin de faire valoir leur mécontentent envers le projet de loi C-45, qui modifie les lois sur les autochtones et les pêches, ainsi que le projet de loi C-38, qui modifie le régime d’assurance-emploi.

Pour l’instant, les gens impliqués dans le mouvement ont décidé de lever le blocus de la voie ferrée, mais d’autres actions sont à prévoir, note le conseiller Darcy Gray.

«Avec Idle No more, nous souhaitons développer les meilleures relations possibles avec les autres communautés. En bloquant le train, nous ne gagnons rien, mais d’autres actions comme celle d’aujourd’hui auront lieu. Les gens de Listuguj n'arrêteront pas.»

Pour sa part, le chef Vicaire précise que le conseil de bande n’a pas l’intention d’organiser des événements de protestation au cours des prochains jours, mais promet «qu’il appuiera» les initiatives de sa communauté. 

À lire aussi

Idle No More : manifestation d'appui sur le pont J.C. Van Horne

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.