Hydro-Québec supprime trois postes à Gaspé

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Hydro-Québec supprime trois postes de préposé aux ressources humaines à son bureau de Gaspé.

Hydro-Québec supprime trois postes de préposé aux ressources humaines à son bureau de Gaspé. Photo : Thierry Haroun

Hydro-Québec supprime trois postes de préposé aux ressources humaines à son bureau de Gaspé. Ces coupures s'inscrivent dans un vaste plan de réduction des effectifs à l'échelle provinciale.

Les employés touchés par ces coupures à Gaspé ont jusqu'à aujourd'hui, 12 décembre, pour décider de leur sort. Différents choix s'offrent à eux, et l'un d'eux est d'être transféré à Montréal, ce qui est conditionnel au passage d'un examen. Une retraite prématurée pourrait aussi faire partie des options, selon le porte-parole de la société d'État, Louis-Olivier Batty, qui refuse de décliner les détails de cette vaste opération de régime minceur d'Hydro-Québec.

Il précise toutefois qu'à l'échelle provinciale, ce sont 25 postes de préposé aux ressources humaines qui seront éliminés. Cette première phase consiste donc à regrouper ce secteur d'activité à Montréal. La seconde phase se traduira par la création de plusieurs pôles régionaux, toujours liés aux ressources humaines, ajoute Louis-Olivier Batty. «Ce qu'on regarde effectivement au cours des prochains mois, c'est d'avoir cinq pôles régionaux. Mais tout cela reste à définir.» Selon lui, Hydro-Québec n'a toujours pas choisi les emplacements de ces pôles.

Une réduction qui s'imposait

M. Batty souligne enfin que ce brassage de cartes s'inscrit dans une dynamique qui lui a été imposée par Québec, notamment. «On fait cela dans un contexte où Hydro-Québec poursuit ses efforts d'efficacité, dans un contexte des attentes qui nous sont exprimées tant par notre clientèle, par la Régie de l'énergie que par le gouvernement du Québec afin d'offrir le meilleur service au meilleur coût.

1 commentaire

Marc-Antoine Vallée Lebouthillier a écrit le 12 décembre 2011

Je trouve sa tout simplement terrible. Couper des postes en région pour ensuite dire à ces employer de sois laisser leur emploi ou de s'en aller vers un centre urbain. La centralisation est en train de tuer les région petit à petit.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.