Hydro-Québec : autre coupure de poste à Gaspé

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Le bureau d'Hydro-Québec à Gaspé n'est pas épargné par la réorganisation orchestré par la société d'État.

Le bureau d'Hydro-Québec à Gaspé n'est pas épargné par la réorganisation orchestré par la société d'État. Photo : Thierry Haroun

Après avoir éliminé trois postes de préposé aux ressources humaines à son bureau de Gaspé en décembre dernier, Hydro-Québec poursuit sa réorganisation en supprimant un poste d’agent de service.

En décembre dernier, Hydro-Québec supprimait trois postes de préposé aux ressources humaines à son bureau de Gaspé. Ces coupures s'inscrivaient dans un vaste plan de réduction des effectifs à l'échelle provinciale. Récemment, on apprenait qu'un poste d'agent de service est supprimé. Mais le porte-parole d'Hydro-Québec, Louis Olivier Batty préfère parler de réorganisation plutôt que de suppression d'emploi. «Pour le bureau de Gaspé, il y a deux agents qui occupaient ce poste-là. Et dorénavant, il n’y aura qu'un seul poste qui sera disponible. L'autre personne sera localisée dans l'entreprise.»

Il tient à préciser que le poste d'agent de service «sera remplacé par une nouvelle fonction, un poste plus spécialisé qui s'appelle agent de relevé terrain. Cette personne travaillera à la collecte d'information sur le terrain en prévision de la réalisation de différents projets reliés au réseau aérien de distribution d'Hydro-Québec». Et cette réorganisation des tâches n'entamera en rien la qualité des services offerts à la clientèle de la société d'État, assure Louis-Olivier Batty. «Il n'y aura aucun impact pour les clients. Au contraire, on pense que cette réorganisation-là va permettre d'être encore plus efficace. Les nouvelles technologies nous permettent justement de doter les agents de nouveaux moyens [sur le plan de l'efficacité]».

Réaction du syndicat

Le représentant syndical chez Hydro-Québec, Yannick Proulx, n'en croit pas un mot. Selon lui, la qualité du service ne sera plus la même. «C'est absolument faux. Et ce sont des coupures d'emplois. Ce sont des pertes d'emplois. Vous savez, relocaliser des emplois à Gaspé dans un rayon de 48 km ce n'est pas évident.» Et à la vitesse où vont les choses, «le bureau de Gaspé ne sera plus qu'un entrepôt», laisse entendre le représentant syndical.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.