Développement économique et exportation

Le homard de la Gaspésie attire l’attention des Chinois

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Gino Cyr, GÎMXPORT, Rachel Tardif, Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan, Henry Clapperton, Dégust-Mer, Julie-Sophie Tremblay, GÎMXPORT, Kevin Caron, Poissonnerie Caron, Donald Walker, RPPSG, Maxime Smith et Gino LeBrasseur, Unipêche MDM.

Gino Cyr, GÎMXPORT, Rachel Tardif, Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan, Henry Clapperton, Dégust-Mer, Julie-Sophie Tremblay, GÎMXPORT, Kevin Caron, Poissonnerie Caron, Donald Walker, RPPSG, Maxime Smith et Gino LeBrasseur, Unipêche MDM. Photo : Gracieuseté

Une délégation issue de l’industrie gaspésienne de la pêche au homard a participé du 6 au 8 novembre dernier à une importante foire commerciale chinoise portant sur les poissons et les fruits de mer à Dalian, dans une province du nord de la Chine.

La China Fisheries and Seafood Expo, qui en était à sa 17e édition, est considérée comme l’une des plus importantes foires du secteur de la pêche en Asie.

Cinq industriels de la péninsule ont participé au voyage, soit Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan de Sainte-Thérèse-de-Gaspé, Poisson salé gaspésien de Grande-Rivière, Dégust-Mer, Poissonnerie Caron de Cap d’Espoir et Unipêche MDM de Paspébiac.

Donald Walker du Regroupement des Pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie et deux représentants de GÎMXPORT, un organisme qui accompagne les entreprises gaspésiennes dans leurs efforts pour percer les marchés internationaux, faisaient également partie de la délégation.

Il s’agissait d’une première présence pour la province de Québec au sein du Pavillon canadien.

Opération séduction

Au total, quelque 180 entreprises ont visité le kiosque de la délégation gaspésienne, rapporte le directeur général de GÎMXPORT, Gino Cyr. «L’objectif était de se faire voir, de dire aux acheteurs de l’Asie qu’il est possible se procurer du homard de qualité provenant du Québec. On a aussi pris beaucoup de notes par rapport aux besoins des marchés asiatiques», précise-t-il.

Ce n’était pas la première fois que des représentants de l’industrie du homard de la région se rendaient en chine pour y explorer le marché. L’hiver dernier, une délégation d’ici avait participé à une dizaine de rencontres d’affaires à Pékin, à Dalian et à Guangzou.

Ces actions, précise M. Cyr, font partie d'un vaste plan structuré sur trois ans afin de diversifier les marchés pour le homard gaspésien. «L’industrie du homard des Maritimes multiplie ses efforts de promotion à l’international, alors c’est important que l’industrie québécoise emboîte le pas. Le message qu’on lance est qu’il existe d’excellents produits ici aussi», poursuit le directeur de GÎMXPORT.

En plus de participer à des missions économiques, les industriels gaspésiens ont développé une nouvelle image de marque, intitulée Gaspé Lobster, pour se démarquer des produits des Maritimes. Le site Web www.gaspelobster.com a par ailleurs été traduit en quatre langues, dont le mandarin.

Des résultats

Et il semble que ses efforts commerciaux fonctionnent. Au cours de la dernière année, de nombreux producteurs de homard de la Gaspésie ont fait livrer différents produits en Chine.

C’est notamment le cas de Poisson salé gaspésien, dont les commandes en provenance de l’Asie ont totalisé plus de 500 000 livres de homard en 2012. «Pour vous donner une idée, c’est l’équivalent de 13 vans bien remplies, alors que pour le marché américain, je fais livrer trois vans par année», explique Réal Nicolas, le directeur de l’entreprise 

Les consommateurs chinois, poursuit M. Nicolas, sont actuellement en train de découvrir le homard du Québec, et les efforts doivent se poursuivre pour le faire connaître davantage. «La compétition est féroce. Tout le monde veut aller en Chine, mais il y a tellement de monde là-bas que ça vaut la peine.»

De son côté, GÎMXPORT promet de poursuivre ses efforts pour aider les producteurs de homard de la Gaspésie à se faire connaître sur les marchés internationaux. Des démarches sont notamment à venir dans différents pays européens.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.