Affaires municipales et développement régional

Hausse de 10,9 à 13 % du compte de taxe à New Richmond

Par ,
En 2014, la Ville de New Richmond commencera à payer sa « part communautaire » de 150 000 $ par an à Pin Rouge.

En 2014, la Ville de New Richmond commencera à payer sa « part communautaire » de 150 000 $ par an à Pin Rouge. Photo : Gilles Gagné

NEW RICHMOND – Les contribuables de New Richmond devront payer une note nettement plus salée en 2014, puisque le compte global de taxes municipales augmentera de 10,9 % pour les propriétés branchées au réseau d’aqueduc et d’égout, et de 13 % pour celles qui ne le sont pas.

Ces augmentations de taxes découlent principalement de réductions des paiements venant du gouvernement du Québec, notamment du remboursement de la taxe de vente (TVQ), qui prive l’administration municipale de New Richmond d’environ 201 000 $.

 « En tout et partout, les pertes de revenus et les nouvelles charges incombant à la ville totalisent 650 000 $. C’est beaucoup d’argent à trouver dans un budget totalisant 8 705 375 $ », a indiqué le maire Éric Dubé, en le déposant lundi soir.

« Il faut réaliser qu’une part de 7,2 millions $ est composée de dépenses incompressibles, comme les salaires des employés, les avantages sociaux, les contrats de services, Telus et Hydro-Québec, qui impose une hausse de tarifs de 4 %. On a coupé 175 000 $ en masse salariale, venant de postes non remplacés », a-t-il dit.

Pour le propriétaire d’une maison de 120 000 $ branchée à l’aqueduc et à l’égout, la hausse de facture s’établit à 217,31 $ pour atteindre 2 210,83 $. Pour un propriétaire hors réseau, l’augmentation atteindra 219,71 $ et son compte s’élèvera à 1 910,81 $.

Le fait que la hausse soit plus élevée, toutes proportions gardées, pour les gens des secteurs non branchés a soulevé le mécontentement de deux citoyens du Quatrième rang de New Richmond, dont Lawrence Cochrane.

« Pourquoi devons-nous payer une hausse de 13 % avec si peu de services alors que les contribuables branchés ont une hausse de 10,9 %? », a-t-il demandé.

Le maire Éric Dubé a expliqué que les hausses ou les baisses de tarifs étaient exprimées en montants fixes. « Par exemple, on a baissé les tarifs d’ordures de 6 $ (précisément 5,91 $) pour tout le monde ».

En 2014, la Ville de New Richmond commencera à payer sa « part communautaire » de 150 000 $ par an de l’expansion de plus de 16 millions $ réalisée surtout entre 2007 et 2009 au Parc régional de la Petite-Cascapédia (le centre de ski Pin Rouge).

Cette part devrait se situer entre 2,4 millions $ et 2,6 millions $. « Nous ne connaissons pas encore le montant exact parce que le projet n’est pas “fermé” au gouvernement. La dernière phase du projet se situait à 3,6 millions $ ou 3,7 millions $ et la part de subvention du gouvernement (du Québec) n’est pas encore déterminée avec précision ».

Ces 150 000 $ seront versés pendant 25 ans. Quant au déficit annuel de Pin Rouge, qui correspond aussi à une somme moyenne de 150 000 $ par an au cours des dernières années, il sera l’objet d’une attention particulière du conseil d’administration du Parc régional, sur lequel siègent le maire et les conseillers Jacques Rivière et Geneviève Braconnier.

« Nous ne savons pas combien sera le déficit en 2014 mais le but, c’est de le ramener le plus proche possible de zéro », note M. Dubé.

1 commentaire

John leblanc a écrit le 29 janvier 2014

Bon ski Mme Appelbé

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.