Forêt

La grogne monte chez les chasseurs

Par Geneviève Gélinas, journaliste, graffici.ca
Les employés du ministère  des Ressources naturelles (MRN) ont affiché 856 avis de prise de possession sur des camps en Gaspésie.

Les employés du ministère des Ressources naturelles (MRN) ont affiché 856 avis de prise de possession sur des camps en Gaspésie. Photo : Ariane Aubert Bonn

GASPÉ – La grogne monte chez des chasseurs gaspésiens, qui souhaitent garder leur camp en forêt publique même si la loi l’interdit. Depuis 2010, les employés du ministère  des Ressources naturelles (MRN) ont affiché 856 avis de prise de possession sur des camps en Gaspésie. 

Le dossier touche plus largement des milliers de chasseurs qui ont construit un chalet ou immobilisé une roulotte sur leur territoire de chasse à l'orignal au fil des décennies en Gaspésie.

Seulement dans le secteur de Grande-Vallée, le président de l’association chasse et pêche locale, Bermans Minville, estime que « pour mes 550 membres, il y a au moins 300 à 350 campements dans le bois. Et je dirais que moins de dix ont été légalisés ».

Loi claire

La Loi sur les terres du domaine de l’État est pourtant claire : le propriétaire d’un bâtiment érigé sans droit a sept mois pour s’identifier auprès du ministère et prendre un arrangement pour le déplacer à au moins un kilomètre. Sinon, le MRN en prend possession et peut le démolir ou le brûler. Le ministère ne régularise plus de camp depuis 1989.

M. Minville sent que la surveillance du MRN s’est intensifiée dans son secteur, ce qui agace ses chasseurs. « À un moment donné, on va se mettre les 550 à l’orée du bois et vous allez revirer de bord, mes petits amis! », lance-t-il.

Payer pour rester?

Ses membres sont prêts à payer 200 $ à 300 $ par an pour régulariser leur camp, déclare M. Minville.

L’idée de payer pour rester est toutefois loin de faire l’unanimité parmi les chasseurs. Le président régional de la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs, Alain Poitras, est contre. « Les gens diraient : moi, je paie, je suis chez nous […] Ce serait la guerre du Vietnam. Là, c’est déjà la guerre, mais on s’en sort sans dommage quand même tous les ans. »

M. Poitras demande plutôt à ses membres d’éviter de s’approprier le territoire public, dans un contexte où les chasseurs se multiplient en forêt, et les tensions aussi. La vente de permis de chasse à l’orignal a presque doublé depuis 15 ans en Gaspésie, passant de 12 741 en 1998 à  24 533 en 2012.

Pas plus de surveillance, dit le MRN

Le MRN n’a pas resserré sa surveillance, précise le directeur régional Marc Lauzon. Mais ses techniciens ont fait plus d’inventaires forestiers et ont donc repéré davantage de camps illégaux. Des 856 dossiers, 399 ont été réglés, soit que le propriétaire l’a déplacé ou que le ministère en a disposé. Aucun dossier ne s’est rendu en cour, indique M. Lauzon.

Une loi légitime, selon le député Roy

La loi doit être maintenue telle quelle, croit le député péquiste de Bonaventure, Sylvain Roy. « Les gens savaient qu’ils n’avaient pas le droit, mais ils ont pris le risque de se construire des camps de chasse. »

Selon le député, il faut protéger l’accès aux terres publiques. « Si on laissait ça aller, dans 100 ans, il n’y aura plus un pouce carré de territoire public accessible. » 

15 commentaires

leon allard a écrit le 11 octobre 2016

moi je suis guide de chasse depuis plus de 43 ans vous pouvez me croire que j,en n,ai vue des mure et des pas mure malheureusement ont na des fous dans ma gaspésie oui moi dans toutes cest années jai vue des chemins boucher souvent et jai deboucher des chemins moi pas nerveux avec cest fou la je vait vous dire que une fois ont na oser de me mirer avec une carabine pas des farces dans le secteur d,escuminac jai protégé bien des chasseurs face a cest pas bon il faut que le ministere donne plus de pouvoir au agents de la faune et tout geste t,intimidation ou chemin boucher ou se faire mirer par un chasseurs fou a la carabine barrer a vie dans le bois pas le droit d,avoir couteau ou carabine pour la vie mon nom et prenom est leon allard guide de chasse allor ont va esperer que le nouveau ministre bouge a ce sujet parce que de la facon que ca va bientot ont parlera de mort d,homme malheureusement et je connait de cest pas bon qui serait capable tirer sur un chasseur par expret voila merci grafici.ca

leon allard a écrit le 11 octobre 2016

moi je suis guide de chasse depuis plus de 43 ans vous pouvez me croire que j,en n,ai vue des mure et des pas mure malheureusement ont na des fous dans ma gaspésie oui moi dans toutes cest années jai vue des chemins boucher souvent et jai deboucher des chemins moi pas nerveux avec cest fou la je vait vous dire que une fois ont na oser de me mirer avec une carabine pas des farces dans le secteur d,escuminac jai protégé bien des chasseurs face a cest pas bon il faut que le ministere donne plus de pouvoir au agents de la faune et tout geste t,intimidation ou chemin boucher ou se faire mirer par un chasseurs fou a la carabine barrer a vie dans le bois pas le droit d,avoir couteau ou carabine pour la vie mon nom et prenom est leon allard guide de chasse allor ont va esperer que le nouveau ministre bouge a ce sujet parce que de la facon que ca va bientot ont parlera de mort d,homme malheureusement et je connait de cest pas bon qui serait capable tirer sur un chasseur par expret voila merci grafici.ca

leon allard a écrit le 11 octobre 2016

moi je suis guide de chasse depuis plus de 43 ans vous pouvez me croire que j,en n,ai vue des mure et des pas mure malheureusement ont na des fous dans ma gaspésie oui moi dans toutes cest années jai vue des chemins boucher souvent et jai deboucher des chemins moi pas nerveux avec cest fou la je vait vous dire que une fois ont na oser de me mirer avec une carabine pas des farces dans le secteur d,escuminac jai protégé bien des chasseurs face a cest pas bon il faut que le ministere donne plus de pouvoir au agents de la faune et tout geste t,intimidation ou chemin boucher ou se faire mirer par un chasseurs fou a la carabine barrer a vie dans le bois pas le droit d,avoir couteau ou carabine pour la vie mon nom et prenom est leon allard guide de chasse allor ont va esperer que le nouveau ministre bouge a ce sujet parce que de la facon que ca va bientot ont parlera de mort d,homme malheureusement et je connait de cest pas bon qui serait capable tirer sur un chasseur par expret voila merci graphici .ca

leon allard a écrit le 11 octobre 2016

moi je suis guide de chasse depuis plus de 43 ans vous pouvez me croire que j,en n,ai vue des mure et des pas mure malheureusement ont na des fous dans ma gaspésie oui moi dans toutes cest années jai vue des chemins boucher souvent et jai deboucher des chemins moi pas nerveux avec cest fou la je vait vous dire que une fois ont na oser de me mirer avec une carabine pas des farces dans le secteur d,escuminac jai protégé bien des chasseurs face a cest pas bon il faut que le ministere donne plus de pouvoir au agents de la faune et tout geste t,intimidation ou chemin boucher ou se faire mirer par un chasseurs fou a la carabine barrer a vie dans le bois pas le droit d,avoir couteau ou carabine pour la vie mon nom et prenom est leon allard guide de chasse allor ont va esperer que le nouveau ministre bouge a ce sujet parce que de la facon que ca va bientot ont parlera de mort d,homme malheureusement et je connait de cest pas bon qui serait capable tirer sur un chasseur par expret voila merci

vincent démétré a écrit le 31 mars 2014

moi dans mon cas , vla prêt de 10 ans javais été a la chasse avec mon père pres de murdochville les gens nous ont accueillis en vrai trou .. ...menace tout y étais , pas de possibilité d avoir un ptit coin tout tout était pris selon eux!! je peu vous dire qu il y en avaient du territoire mais les gens prenne d une montagne a l autre !! lannée passé je me suis inscrit au fameux tirage au sort de la sepaq ( et oui ) jai été choisi !!! justement entre murdochville et gaspé , j ai ttres hate de montée !!!! je conseille a tout les chasseur désirent chassé dans cette zone de participé au tirage annuelle , on ne sait jamais !!!

Jean-Francois Samuel a écrit le 17 décembre 2013

@Gaston Langlais Ha! Ha! Ha! Bonne fin de journée!

Gaston Langlais a écrit le 17 décembre 2013

Bonjour, @ M. Jean-François Samuel. Mon lien entre les musées et la chasse est compris par ceux et celles qui lisent bien mes commentaires. Gaston Langlais - Gaspé.

Jean-Francois Samuel a écrit le 17 décembre 2013

@Gaston Langlais J'ai peut-être visité plus de musée que vous dans ma vie (donc le musée de l'aviation). Je ne prêche pas pour les grands centres. Je réponds seulement à votre désinformation sur le manque d'argent des régions. L'argent est là, il est seulement mal géré autant par Ottawa que par Québec. Et ce autant en ville qu'en région. En passant comparer les coûts des musées vs. les territoires de chasse c'est boiteux. Et votre commentaire sur le salaire je ne vois pas ou vous voulez en venir avec ça.

Gaston Langlais a écrit le 17 décembre 2013

Bonjour, @ M. Jean-François Samuel, Continuez de prêcher pour les grands centres. Vous finirez par y trouver un gros salaire. Allez à Ottawa et commencez par visiter un premier musée, celui de l'aviation et informez vous des coûts réels (si le Gouvernement a été capable de tout comptabiliser). Je n'ai pas l'intention de commencer à faire de la pédagogie. @ M. Labranche, Je ne sais pas d'où vous venez. En 1874 mon arrière grand-père avait son petit camp de chasse à Grande-Rivière. Combien de familles pauvres se nourrissaient de viande sauvage et de poisson. Pour les squatters revenez sur terre et apprenez un peu de notre petite histoire. Gaston Langlais - Gaspé.

Gilles Thibodeau a écrit le 17 décembre 2013

Bonjour. Vous connaissez le dicton ? " Les bons paient pour les méchants. Je comprends la grogne des chasseurs ,toutefois faudrait pas oublier la grogne du public ,car avant tout ce sont des terres publiques et tout ne se passe pas toujours dans l'harmonie lors de la période de la chasse , certains chasseurs ont un comportement pas très collaboratif .Les terres publiques du Québec , qui comprennent les zones d’exploita­tion contrôlée (zecs), les réserves fauniques, les pourvoiries , sont ouvertes à la chasse pour tous les Québécois, de toutes les régions, qui sont titulaires d’un permis de chasse en règle du Ministère. Mais sur le terrain, ces terres publiques, particulièrement celles, giboyeuses, de la Gaspésie et du Bas-Saint-Laurent, sont la chasse gardée de gangs. Des clans qui marquent leur territoire en installant leurs roulottes, leurs miradors (des « échafauds », comme les chasseurs appellent ces cabanes de fortune perchées dans la forêt pour épier et viser la bête). Certains n’hésitent pas à recourir à l’intimidation pour empêcher que d’autres viennent dans leur « trou de chasse ». Devant une telle situation il devient possible que les chasseurs ne reçoivent pas l'appui de la population . Gilles Thibodeau Pabos .

Albert Labranche a écrit le 17 décembre 2013

Monsieur Langlais Un squatter et un squatter. Bel exemple pour les enfants. C'est du volé Vous payez l'électricité, le lait. le pain. la SAQ le même prix que nous. Nous assumons les couts des soudeurs de tuyaux 370millions par année. Alors ne me faites pas pleurer.

Jean-Francois Samuel a écrit le 17 décembre 2013

@Gaston Langlais Vous n'avez pas non plus une population de plus de 3 millions pour payer tout ce que vous décrivez....Pouvez vous nommer les musées à 550 millions ça m'intéresse? Parlant de foisonnement des subventions, à 50$ sur 100$ du revenu disponible par habitant qui provient des gouvernements vs. environ 22-24$ pour Montréal et Québec ne venez pas pleurez avec les subventions.

Gaston Langlais a écrit le 17 décembre 2013

Bonjour, J'ai fait quelques contorsions à la langue en ajoutant des S là où il ne devrait pas y en avoir. C'est pour dire que plusieurs musées à 550 millions de $ pièces existent. Pas de grands spectacles pour la même raison. Ça se déroule sans arrêt à Montréal et les subventions foisonnent. Mes excuses auprès des Académiciens. Gaston Langlais - Gaspé.

Gaston Langlais a écrit le 17 décembre 2013

Bonjour, Je me range du côté des chasseurs. Le Gouvernement n'a qu'à leur charger un loyer raisonnable. Ici on n'a pas de musées à 550 millions $ pièce, aucun parc d'amusement, pas de Grand Théâtre ni d'orchestre symphonique, pas de métro, pas de grands spectacles, aucun sport dans des organisations majeures enfin de père en fils un accès à la forêt pour ses loisirs. Comme le Gouvernement aime bien "la police" (police du tabac, police des alcools, police du jeu, police de la langue, police des taxes etc.) un petit lavage de cerveau aux fonctionnaires locaux et les voilà gonflés à bloc. Les chasseurs ne doivent pas se laisser manipuler. Un petit "shack" en forêt c'est de loin moins néfaste qu'une coupe à blanc. Gaston Langlais - Gaspé.

Albert Labranche a écrit le 17 décembre 2013

Je suis détenteur d'un bail pour un terrain de villégiature et je paie 557.00$ de loyer par année, plus les taxes, plus l'accès a la Zec. Et ce après avoir gagné au tirage au sort. Pourquoi ces gens s'approprient le bien public? Totalement inacceptable. Probablement que ces gens ne sont pas trop pointilleux pour le respect du règlement de l'aménagement du terrain.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.