Affaires policières et juridiques

Grande-Rivière: un accident mortel trouble la communauté

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
L'endroit de l'accident mortel.

L'endroit de l'accident mortel. Photo : Thierry Haroun

GRANDE-RIVIÈRE - La Ville de Grande-Rivière a sécurisé mardi après-midi l'endroit où une personne a perdu la vie le long de la voie ferrée.

Un homme de l'endroit, âgé de 52 ans, est décédé samedi après avoir perdu la maîtrise de son VTT. Peu après 15h, Henri Jr. Beaudin circulait au sud du chemin de fer près de la rue du Parc quand son véhicule a capoté pour ensuite poursuivre sa course sur une dizaine de mètres. Le décès du quinquagénaire a été constaté au Centre hospitalier de Chandler un peu plus tard. Le maire Bernard Stevens est visiblement encore sous le choc, d'autant que la personne était l'un de ses voisins.
 
«Je suis d'autant plus affecté que cette personne était mon troisième voisin. Il n'y a pas d'espace du côté sud du rail entre le précipice et le dernier dormant. L'homme est donc tombé à la renverse et s'est retrouvé dans le ruisseau dans deux pieds d'eau avec le VTT par-dessus lui», raconte le maire qui souligne par ailleurs que d'autres accidents du genre se sont produits au cours des dernières années mais sans conséquences graves.
«Je viens d'apprendre que quatre ou cinq jeunes se sont retrouvés dans ce même trou depuis un an ou deux, dont un l'an dernier qui y est passé vers 23h. Les voisins l'ont entendu crier, mais heureusement qu'il n'y a pas eu de conséquences fâcheuses.»


Sécuriser les lieux


Reste que Bernard Stevens a sollicité la Société du chemin de fer de la Gaspésie afin de sécuriser les lieux de manière permanente. «Moi, comme maire, j'ai pris la décision de sécuriser les lieux. Mais on travaille en collaboration avec la Société du chemin de fer de la Gaspésie afin de trouver une solution permanente. Écoutez, c'est sérieux, il y a eu mort d'homme.»

3 commentaires

josee a écrit le 5 août 2013

je suis la sœur de la personne décédé cest si facile a faire des commentaire quand sa vous arrive pas a vous ou a votre familles en tout ca sa donne pas grande chose parce que les personne son les premier a juge avent de savoir qu esse qui c est passer gr.........gr

Christian Hautcoeur a écrit le 2 août 2013

C'est la société de chemin de fer de la gaspésie qui possède et gère ce tronçon. C'est donc à eux de prendre des décisions. Le CN n'à rien à voir la dedans. De toute façon même si c'est interdit, il va toujours y en avoir pour braver ces lieux dangereux.

dan a écrit le 31 juillet 2013

un chemin de fer ou le rebord c est pas pour des vtt c est trop dangereux,le CN se doit d interdire ca

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.