Art, culture et loisirs

Le Grand Voyage des élèves de Rivière-au-Renard

Par Geneviève Gélinas, journaliste, graffici.ca
Les jeunes comédiens Marc-Antoine Dufresne et Vanessa Dufresne-Collin sont entourés du producteur délégué Claudio Bernatchez (à gauche) du concepteur Steve Boulay et de la président de Productions 2012, Nancy Bouchard.

Les jeunes comédiens Marc-Antoine Dufresne et Vanessa Dufresne-Collin sont entourés du producteur délégué Claudio Bernatchez (à gauche) du concepteur Steve Boulay et de la président de Productions 2012, Nancy Bouchard. Photo : Geneviève Gélinas

Les élèves de l’école secondaire de Rivière-au-Renard et la communauté du grand Gaspé préparent un spectacle multimédia, Le Grand Voyage. Beaucoup plus qu’une simple production étudiante, le projet pourrait devenir un attrait touristique pour le secteur.

Le spectacle sera une fresque historique qui allie théâtre, musique, chant et projections vidéo. Au total, 27 artisans œuvreront en coulisses et 54 comédiens et chanteurs défileront sur les planches. Les trois quarts des participants sont des élèves de l’école Antoine-Roy.

Voyage dans le temps

Le Grand Voyage mènera notamment les spectateurs en 1856, lors de la construction du phare de Cap-des-Rosiers, en 1909 pendant la révolte des pêcheurs de Rivière-au-Renard et lors de la Seconde Guerre Mondiale, lorsque se déploie un arsenal militaire dans la baie de Gaspé.

Des investissements de près de 300 000 $ ont été nécessaires pour les décors, les costumes, les trames sonores, la conception multimédia, la technique et la promotion.

Pour les touristes?

Depuis huit ans, l’école Antoine-Roy en est à sa cinquième production culturelle. «Jusqu’ici, nos productions avaient une portée scolaire et communautaire, explique Claudio Bernatchez, producteur délégué. Cette fois-ci, on ne veut pas que ça en reste là. Ça pourra devenir un outil d’attraction pour que les touristes passent plus de temps chez nous et maximiser les retombées économiques du tourisme.»

«Ce qu’on veut voir, quand on va à l’extérieur, c’est la culture locale. C’est ça qu’on va proposer. En plus, les participants sont des descendants de ceux qui ont fait l’histoire», renchérit Steve Boulay, l’enseignant d’Antoine-Roy qui a conçu et mis en scène le spectacle.

Les concepteurs ont prévu quatre représentations les 11, 12, 18 et 19 mai au gymnase de l’école Antoine-Roy. Si le projet est présenté aux touristes, ce sera au plus tôt à l’été 2013.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.